Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Reboisement: le ministère des eaux et forets sensibilise les acteurs du système éducatif à la préservation du patrimoine forestier
Publié le mercredi 29 octobre 2014  |  Ministères
Installation
© Ministères par DR
Installation du comité scientifique des Etats Généraux de la forêt, de la faune et des ressources en eau.
Le Ministre des Eaux et Forêts a procédé, ce Jeudi 15 Mai 2014, à la SODEFOR, à l’installation du comité scientifique des Etats Généraux de la forêt, de la faune et des ressources en eau.
Comment




Dans le cadre de la mise en œuvre du projet de reboisement en milieu scolaire « Une école, 5 ha de forêt », le ministère des Eaux et Forêts a organisé, les 28 et 29 octobre à Abidjan, un atelier à l’endroit des acteurs du système éducatif et des parents d’élèves pour la définition et la validation des messages clés de sensibilisation sur le reboisement et la gestion durable des plantations forestières en milieu scolaire.

Initié avec la collaboration du Programme de promotion des filières agricoles et de la biodiversité (PROFIAB) de la Coopération allemande GIZ, et l’appui du ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement technique, le projet « Une école, 5 ha de forêt » est une réponse du ministère des Eaux et Forêts à la problématique de la disparition du couvert forestier ivoirien.

Ce projet devrait favoriser, en cinq ans, la création de 6 000 ha de forêts par 1200 établissements scolaires et d’activités génératrices de revenus additionnels pour les coopératives scolaires et les COGES par les pratiques agro-forestières et le crédit carbone. Avec en appui le développement d’activités pédagogiques et éducatives sur l’éco-citoyenneté.

Au nom du ministre des Eaux et Forêts, le colonel Kadjo Adjoumani, conseiller technique Eau, a soutenu que « les élèves, les parents d’élèves et les enseignants sont des maillons essentiels dans la transmission du savoir pour pérenniser les acquis du reboisement et l’amour de la nature ».

Après avoir rendu hommage à la Coopération allemande, GIZ avec laquelle il a souhaité la formalisation de l’accompagnement « par la signature formelle d’une convention il a appelé toutes les organisations nationales et internationales « à prendre une part active dans la reconstruction du patrimoine forestier ». Avant de souhaiter que « les autorités de notre système éducatif puissent envisager d’intégrer, les résolutions issues de cet atelier, dans les curricula de formation des élèves et des étudiants de Côte d’Ivoire ».

De son côté, Mme Andréa Wilhelmi-Some, chargée de programme PROFIAB, a déclaré que dans le cadre de ce partenariat, « du matériel didactique sur le reboisement et la gestion durable des forêts a été élaboré ».

Elle a annoncé que « la GIZ envisage de soutenir les acteurs impliqués à la gestion économiquement rentable de ses forêts et dans la définition d’activités pédagogiques et éducatives sur l’éco-citoyenneté ».
Commentaires


Comment