Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Mansila Edmée, Dir-cab Adjoint au ministère de la Famille et de l’enfant: « 38% des adolescents âgés de 10 à 19 ans sont en dehors de l’école »
Publié le jeudi 30 octobre 2014  |  Ministères
Situation
© Abidjan.net par Atapointe
Situation des enfants dans la rue: le MSFFE organise un atelier
Mercredi 29 Octobre 2014. Abidjan.Treichville. Le ministère de la solidarité, de la Famille, de la Femme et de l`enfant avec l`appui de l`UNICEF et de l`UNFPA a organisé un atelier portant sur l`Etat des lieux de la situation des enfants évoluant dans la Rue.
Comment




« Sur7, 828 millions d’adolescents âgé de 10 à 19 plus de 3 millions soit plus de 38% sont en dehors de l’école, dans la rue », a affirmé Mansila Edmée le Directeur de Cabinet adjoint au ministère de la Solidarité, de la Famille de la Femme et de l’Enfant (MSFFE), à l’ouverture de l’Atelier portant sur l’Etat des lieux de la situation des enfants évoluant dans la rue le mercredi 29 octobre 2014 à l’AIBEF à Abidjan.
Les statistiques scolaires 2012 ont fait cas de ce que seulement « 17% des adolescents âgés de 10 à 19 ans ont finit l’école secondaire ». Ce tableau « peu reluisant » pour la Côte d’Ivoire doit appeler à la mutualisation des efforts afin d’endiguer ce fléau qu’est le phénomène des enfants dans la rue, a lancé Mansila Edmée. Cette situation selon le Dir-cab adjoint tire son origine de plusieurs sources, parmi lesquelles « les crises politiques successives de ces dix dernières années ». La recrudescence constaté du phénomène des enfants de la rue est la résultante de cette situation qui a eu pour conséquence de « sérieusement affectées la société ivoirienne en fragilisant toutes ses composantes ».
Elle a toutefois assuré de la détermination du Gouvernement à résoudre cette « crise sociale ». C’est ce qui ex plique la multiplication des initiatives du Gouvernement, dont l’un des résultats est l’adoption du Document de Politique Nationale de Protection de l’enfance, en décembre 2013. Mansila Edmée a réitéré l’engagement du Gouvernement d’assurer une « protection plus accrue des enfants ».
La Directrice de la protection de l’Enfant, Zakpa Nancy a rappelé l’objectif du présent atelier. Il s’agit de « proposer des solutions aux différentes problématiques qui minent le secteur des enfants ». Etant donné qu’une jeunesse oisive est une menace permanente sur la stabilité et la survie d’un pays. « Cet atelier est une aubaine rêvée à l’élaboration d’une réponse pertinente et précise en vue de mettre sur pied une stratégie commune de lutte contre toutes les formes de violence, dont sont victimes les enfants », a argué Zakpa Nancy.
Soucieux de renforcer ses capacités à mieux protéger les enfants de Côte d’Ivoire, l’Etat ivoirien a officiellement lancé le 16 juin 2014 une Politique Nationale de protection de l’Enfance (PNPE) fixant les objectifs et les orientations pour les 10 prochaines années. La PNPE et la Stratégie Nationale de Protection Sociale constituent à ce jour les deux documents de référence décrivant l’approche systémique de la protection de l’enfance, qui consiste à répondre de façon intégrée et multisectorielle aux nombreux défis posés par le phénomène de la violence à l’égard de l’Enfant.
Débuté le mercredi 29 octobre, l’Atelier portant sur l’état des lieux de la situation des enfants évoluant dans la rue, s’achève le vendredi 31 octobre 2014. Prennent part à cet Atelier des agents des ministères techniques et des agences du système des Nations-Unies représentées par l’UNICEF.
Commentaires


Comment