Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Les députés ivoiriens participent à un séminaire sur la gestion des finances publiques
Publié le mardi 4 novembre 2014  |  AIP
Claude
© Abidjan.net par Atapointe
Claude Bartolone, président de l`assemblée nationale française devant les députés ivoiriens
Abidjan le 24 Octobre 2014. Claude Bartolone, président de l`assemblée nationale française en visite en Côte d`ivoire s`est rendu à l`hémicycle. Il s`est entretenu avec son homologue ivoirien Guillaume Soro
Comment




Yamoussoukro - Un séminaire de formation sur le processus et le contenu de la réforme en matière de gestion des finances publiques a débuté lundi à l’hôtel des parlementaires de Yamoussoukro (centre, région du Bélier) à l’intention des députés ivoiriens.

Financé par l’Union européenne, le séminaire de Yamoussoukro qui s’est ouvert en présence du vice-président de l’Assemblée nationale, Koné Lacina, s’inscrit dans le cadre du projet d’appui à la mise en œuvre d’une gestion budgétaire axée sur le résultat.

L’objectif est d’offrir aux parlementaires ivoiriens une vue d’ensemble du processus en cours de modernisation des finances publiques, d’approfondir leur compréhension du nouveau dispositif de gestion des finances publiques et de leur permettre d’être des acteurs compétents de la vie budgétaire à travers une meilleure analyse et un meilleur contrôle du budget de l’État.

Le chef de la Section économique et de la Défense de l’Union européenne, Elise Hadmane, a déclaré que la gestion rigoureuse et transparente des finances publiques, sous le regard de la représentation nationale, constitue un élément indispensable à la préservation de la stabilité macro-économique, mais également au bon fonctionnement de l’administration et l’atteinte des objectifs de développement.

"La bonne performance, en matière de gestion des finances publiques, est essentielle pour le bon fonctionnement d’un régime démocratique et c’est l’outil privilégié qui permet d’assurer la délivrance des actions de l’État au plus proche du citoyen", a relevé la représentante de l’UE.

Mme Hadman s’est félicitée, par ailleurs, de la mise en œuvre de ces grandes réformes "essentielles pour la Côte d’Ivoire", rassurant sur le soutien de l’UE "aux objectifs ambitieux" que s’est fixée la Côte d’Ivoire en terme de modernisation des finances publiques.

La formation va durer trois jours et permettra aux experts internationaux et nationaux d’instruire les députés ivoiriens, sur la budgétisation, l’exécution du budget, sur les informations comptables et financières.

À terme, les représentants du peuple de Côte d’Ivoire devront être capables d’examiner et de contrôler la loi de finance annuelle en commissions, d’émettre des avis sur la présentation et l’exécution des crédits budgétaires, mais également d’être capables de maîtriser les concepts et les outils de la gestion axée sur les résultats, de la programmation pluriannuelle budgétaire par objectifs et le suivi de la performance.

Dans le cadre de la réalisation de ses objectifs en matière d’intégration régionale, le Conseil des ministres de l’Union économique et monétaire ouest-africain (UEMOA) a adopté six nouvelles directives relatives à l’amélioration et à la modernisation des instruments de gestion des finances publiques au sein des huit pays membres.

Ces directives sont relatives au code de la transparence dans la gestion des finances publiques au sein de l’UEMOA, aux lois de finance à la comptabilité publique, à la nomenclature budgétaire de l’État, au plan comptable de l’État et au tableau des opérations financières de l’État. La mise en œuvre de ces directives s’étend jusqu’au 1er janvier 2017.

(AIP)
nam/kp
Commentaires


Comment