Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

La première vice-présidente estime que le Parlement doit prendre sa place dans le processus budgétaire, pour l’enracinement de la démocratie
Publié le mercredi 5 novembre 2014  |  AIP
Leadership
© Abidjan.net par Atapointe
Leadership Féminin: Clôture du colloque International à l`honneur de Mme Henriette D. Diabaté, Grd Chancelière de l`ordre national
Mercredi 15 mai 2013. Salle de conférence du ministère des affaires étrangères. le colloque International à l`honneur de Mme Henriette D. Diabaté Grd Chancelière s`est tenu en présence de plusieurs personnalités Ivoirienne et étrangères. Photo: Mme Sara Sako Vice Présidente de Assemblée Nationale de Côte d`Ivoire.
Comment




Yamoussoukro - La première vice-présidente de l'Assemblée nationale, Mme Fadika Sara Sako, a déclaré, mercredi à Yamoussoukro (centre), ''qu'il est certain que pour l'enracinement de la démocratie en Côte d'Ivoire, l'institution parlementaire doit prendre sa place dans tout le processus budgétaire''.

'' Une plus grande implication du Parlement dans le processus budgétaire est le gage d'une meilleure politique économique nationale, d'une plus grande transparence de l'action gouvernementale et d'un consensus national renforcé'', a expliqué Mme Sara Sako à la clôture du séminaire de formation des parlementaires sur le processus et le contenu de la réforme en matière de gestion des finances publiques.

Elle a affirmé que pour le président Soro Kigbafori Guillaume, "le budget national est bien plus qu'un simple instrument de présentation des recettes et des dépenses de l'Etat''. ''C'est une véritable expression des objectifs de l'État en matière budgétaire, financière et économique", a-t-elle fait remarquer.

Mme Sako a aussi fait savoir que les députés sont conscients du rôle du Parlement dans le processus budgétaire et savent qu'en tant qu'instance représentative du peuple, il est l'institution compétente pour veiller à ce que le budget opère la meilleure synthèse entre les besoins de la nation et les ressources disponibles. Aussi, a-t-elle souhaité un appui conséquent à l'accomplissement de cette mission législative et de contrôle de l'action gouvernementale.

Après trois jours de travaux, Mme Fadika Sara Sako a dit sa satisfaction quant à la formation qui a permis aux députés ivoiriens d'approfondir leur connaissance du processus d'élaboration, d'adoption et de contrôle du budget national, dans un contexte nouveau.

Elle s'est dite convaincue que désormais les députés sont outillés et ont une connaissance générale de la réforme et sur la responsabilité assignée au Parlement ivoirien.

Le séminaire de formation des parlementaires sur le processus et le contenu des réformes en matière de gestion des finances publiques, organisé avec l'appui de l'Union européenne, a réuni, du lundi au mercredi, l'ensemble des députés, les fonctionnaires et les assistants parlementaires.

Il avait pour objectif d'offrir une vue d'ensemble du processus de modernisation des finances publiques qui est en cours, d'approfondir la compréhension du nouveau dispositif de gestion des finances publiques et de permettre aux participants d'être des acteurs compétents de la vie budgétaire, à travers une meilleure analyse et un meilleur contrôle du budget de l'État.

(AIP)
nam/kkp/ask
Commentaires


Comment