Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Le Chef de l’Etat a pris part à la cérémonie d’ouverture du Sommet extraordinaire de la CEDEAO
Publié le vendredi 7 novembre 2014  |  Présidence
Cérémonie
© Présidence par DR
Cérémonie d`ouverture du Sommet extraordinaire des Chefs d`Etat et de Gouvernement de la CEDEAO sur la maladie à virus Ebola et sur la situation au Burkina Faso
Jeudi 06 novembre 2014. Accra (Ghana).
Comment




Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a pris part, ce jeudi 06 novembre 2014, à Accra (Ghana), à la cérémonie d’ouverture du Sommet extraordinaire de la CEDEAO consacré à la maladie à virus Ebola et à la situation au Burkina Faso.

Dans son allocution de bienvenue, le Président du Ghana, S.E.M. John Dramani Mahama, président en exercice de la CEDEAO, a souligné la gravité de l’épidémie d’Ebola qui a eu des effets dévastateurs en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone, les trois Etats touchés en Afrique de l’ouest et menace d’autres pays de la sous-région.

Il s’agira donc, selon lui, de faire le point de la situation dans les pays affectés et d’envisager les meilleurs moyens de les assister, notamment en termes de matériels d’équipements, de moyens financiers et de prise en charge des enfants orphelins du fait de cette maladie.
La Conférence devra également, selon le Président Mahama, réfléchir à la mise en place d’infrastructures adéquates dans les pays affectés, et à l’amélioration de l’efficacité des efforts déployés dans le cadre de la lutte contre cette épidémie.

C’est pourquoi, il en appelle à une mobilisation plus accrue de la Communauté internationale.
Le Président de la Commission de la CEDEAO, M. Kadré Désiré OUEDRAOGO, a, pour sa part, indiqué que la priorité de la sous-région est d’arrêter sans délai la progression de l’épidémie, empêcher son extension à d’autres pays et l’éradiquer le plus rapidement possible.

Se prononçant sur la situation au Burkina Faso, le Président de la Commission de la CEDEAO a indiqué que par-delà la nécessité pressante pour tous les Burkinabè de contribuer à l’apaisement du climat socio-politique, il importe qu’une solution soit trouvée en vue d’un rétablissement rapide de l’ordre constitutionnel, à travers la mise en place d’une transition consensuelle dirigée par un civil et respectant les dispositions constitutionnelles.
Le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest, Dr Mohammed Ibn Chambas et le Président de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Economique Et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA), S.E.M. Yayi BONI, ont également abondé dans ce même sens concernant la situation au Burkina Faso; avant d’appeler à leur tour à la mobilisation de la Communauté internationale pour venir à bout de la maladie à virus Ebola.

A l’issue de la cérémonie d’ouverture, les Chefs d’Etat et de Gouvernement se sont retrouvés pour une session à huis-clos.
Commentaires


Comment