Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Art et Culture

Mobilisation exceptionnelle autour du festival des arts et de la culture Agni à Abengourou/ Maurice Bandaman : « Le festival des Arts et de la culture agni, fera désormais partie des activités inscrites au calendrier du Ministère de la Culture »
Publié le lundi 17 novembre 2014  |  Ivoire-Presse
Célébration
© Autre presse par Coverage
Célébration de la 2e Edition du Festival Agni Côte d`Ivoire (FESTACI) à Abengourou
Samedi 15 novembre 2014. Abengourou. La 2e édition du Festival Agni Côte d`Ivoire (FESTACI) – dont la cérémonie inaugurale s’est tenue la veille-  a eu lieu en présence de plusieurs personnalités dont le  ministre de la Culture Maurice Bandama et le Directeur de Cabinet du premier ministre Ahoua N’Doli ainsi que du Roi de l`Indénié Nanan Boua Kouassi III.
Comment




Les lampions de la deuxième édition du Festival des Arts et de Culture Agni se sont éteints à une heure très avancée de la nuit du samedi 15 au dimanche 16 dans une ambiance très festive et pleine d’allégresse dans le village du Festival situé dans le quartier Agnikro.

Tout a commencé en fanfare dans l’après-midi du vendredi 14 novembre, lors de la cérémonie officielle d’ouverture du festival en présence du représentant du Premier Ministre, le Ministre AHOUA N’Dolli Théophile, haut patron de cette seconde édition, du Ministre de la culture BANDAMAN Kouakou Maurice, de l’Ambassadeur du Ghana en Côte d’ivoire, son Excellence PETER BLAY, des élus, cadres de la région avec à leur tête, sa Majesté Nanan BOA Kouassi III, Roi de l’Indénié.

L’ambiance était à la fête à la cours royale de l’indénié.
Venues de tout le pays agni, de nombreuses délégations de Chefs traditionnels ont ténu à vivre cet évènement, dans la capitale de l’indénié.

C’est donc tout le pays agni qui s’est donné rendez-vous, pour cette grande fête de célébration et de magnificence du peuple agni.

Le commissaire général du festival agni, Eric ANE, a exprimé toute sa joie de souder le vaste peuple agni au moyen de sa culture. Il a dit placer cette édition du festival sous le signe de la tolérance et de la paix, à l’occasion de la célébration de la journée nationale de la paix.

« L’expérience sociétale du peuple agni, doit pouvoir inspirer la gouvernance sociétale de notre chère patrie », a-t-il indiqué.

Au nom du Premier ministre Daniel KABLAN Duncan, le Ministre AHOUA N’DOLLI a salué ce grand rassemblement sous la houlette de leurs Majestés Nanan BOA Kouassi III, Roi de l’Indénié, Nanan AGNINI Bilé II, Roi du Djuablin et de Nanan AMON N’Douffou V, Roi du Sanwi.

Il a encouragé le Commissariat du Festival, à œuvrer d’avantage, pour pouvoir asseoir définitivement le festival dans l’esprit de tous. C’est pourquoi il a plaidé pour qu’un soutien fort et franc soit accordé au festival des Arts et de la Culture du peuple agni. Car pour lui, le FESTAGNI est un moyen de consolidation et de construction de la paix entre nos différents peuples.

Pour sa part, le Maire de la commune de la cité de la paix d’Abengourou, AMOAKON Kouakou Banga, a souhaité la bienvenue à tous les illustres festivaliers et affirmer qu’Abengourou est l’Atlas de la culture agni, une ville d’histoire, et d’avenir.

Quant au président du Conseil régional, ABINAN Kouakou Pascal, il a exhorté la nouvelle génération à se préoccuper à tout ce qui touche l’âme d’un peuple, c’est-à-dire sa culture.

Le ministre Bandaman Kouakou Maurice, s’est réjoui de ce festival patrimonial qui, en si peu de temps a su s’imposer par le professionnalisme et l’engagement de son initiateur. C’est pourquoi, il a pris l’engagement d’intégrer le FESTAGNI, au calendrier officiel des activités du Ministère de la culture et de la Francophonie.

Il a salué l’ouverture du Festival sur l’international, et remercier l’Ambassadeur du Ghana en côte d’ivoire de permettre par sa présence effective aux deux peuples de raffermir leur lien.

La fête s’est poursuivie avec la prestation de plusieurs danses (abodan, ahoussi, ngôlô et surtout la prestation du groupe Tanokrom Agoromma venu spécialement du Ghana
Le lendemain, samedi 15, une messe s’est ténue à la Cathédrale Sainte Thérèse d’Abengourou à l’occasion de la journée nationale de la paix, en présence de sa Majesté, Nanan BOA Kouassi III, du Ministre de la culture et de la francophonie, du représentant du Premier Ministre et des élus et cadres invités au festival.

La cérémonie d’hommage a été rehaussée par la présence de Monsieur AMON Tanoh Marcel, Directeur de Cabinet du Président de la République, et de Monsieur BLEOUE Aka Georges, grand planteur de la région.

La fête s’est poursuivie au Palais royale avec la double cérémonie d’hommage à sa Majesté, Nanan BOA Kouassi III et la remise des prix « KPOMANFOUÊ » de la culture agni, une distinction honorifique, pour tous les cadres qui œuvrent à la promotion de la culture

Les activités se sont poursuivies dans la soirée, une causerie débat a eu lieu à l’Alliance franco-ivoirienne sur les thèmes : « Statut et valeur de la parole en pays agni » et « La justice de conciliation en pays agni »

Le bal poussière avec les villes gloires de la musique agni (APPIA Moro, EBA Aka Gérôme) a permis aux festivaliers de vibrer au rythme de la musique du terroir.

Rendez-vous a donc été pris pour la troisième édition du FESTAGNI dans la région du sud Comoé en Août 2015.
Commentaires


Comment