Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Projet d’appui au renforcement du secteur de la microfinance /Cérémonie de signature de convention avec l’Agence Française de Développement : le mot du directeur de cabinet de la ministre auprès du premier ministre chargée de l’économie et des finances
Publié le jeudi 20 novembre 2014  |  Ministères
Signature
© Ministères par DR
Signature de conventions de don de l`Agence Française de Développement (AFD) au profit du secteur de la microfinance
Jeudi 20 novembre 2014. Abidjan. Deux conventions formalisant un projet d’appui au secteur de la microfinance ont été signées entre l’Agence Française de Développement (AFD) et, d`une part le Ministère auprès du Premier Ministre chargé de l’Économie et des Finances, et d’autre part, l’Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés de Côte d’Ivoire (APSFD-CI).
Comment








Monsieur le Directeur de l’Agence Française de Développement, pour la Côte d’Ivoire ;
Monsieur le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique ;
Madame le Conseiller Spécial du Ministre auprès du Premier Ministre chargé de l’Économie et des Finances ;
Madame le Directeur de la Microfinance ;
Monsieur le Président de l’Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés de Côte d’Ivoire ;
Monsieur le Directeur Exécutif de l’Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés de Côte d’Ivoire ;
Mesdames et messieurs,

Avant tout propos, je voudrais vous dire que Madame le Ministre auprès du Premier Ministre chargée de l’Économie et des Finances, aurait bien voulu personnellement prendre part à l’événement de ce jour. Mais des impératifs de calendrier ne lui ont pas permis d’être présente.

Ceci étant c’est pour moi un honneur de la représenter à cette cérémonie de signature de deux conventions qui s’inscrivent dans le cadre du projet d’appui au renforcement du secteur de la microfinance dont bénéficie la Côte d’Ivoire auprès de l’Agence Française de Développement.

Je reste convaincu que ce projet apportera une contribution déterminante au secteur de la microfinance tant en terme de professionnalisation des acteurs qu’en terme de renforcement des moyens de la structure de supervision. Le projet vise à favoriser un développement durable et sécurisé des systèmes financiers décentralisés en vue d’améliorer l’inclusion financière des populations.

Monsieur le Directeur,
Mesdames et Messieurs,
Un dynamisme certain est observé dans les activités de microfinance, en témoigne, l’évolution des principaux indicateurs. Ainsi, au 30 septembre 2014, le nombre d’institutions de microfinance agréés s’élève à 75 dont 4 unions coopératives, 60 coopératives unitaires et 11 sociétés anonymes. À cette même date, le secteur enregistre 839 757 clients, un montant d’épargne collectée de 134,8 milliards de francs CFA, un encours de crédit de 91,3 milliards de FCFA et un total bilan de 168,5 milliards de FCFA. Ces performances sont nettement supérieures à celles enregistrées en décembre 2013. On obtient des taux d’accroissement de 7,8% pour la clientèle, 6,8% pour l’épargne, 15,2% pour le crédit et 16,7% pour le total bilan. Il convient de relever toutefois le déficit structurel des fonds propres du secteur qui se chiffre à –10,2 milliards en décembre 2013.

Plus généralement la microfinance en Côte d’Ivoire est confrontée à des difficultés et plusieurs interrogations se posent concernant (quand à) son développement notamment :
• Tous les acteurs du secteur sont-ils de vrais professionnels ?
• Les moyens étatiques dédiés à la supervision sont-ils adéquats ?
• Comment faire face aux difficultés financières récurrentes des SFD ?
• Les appuis financiers, techniques et institutionnels en faveur des SFD sont-ils suffisants ?
Seules des réponses durables à ces questionnements permettront à la microfinance d’être véritablement performante et de jouer son rôle dans le développement économique et social.

C’est la raison pour laquelle, le Ministère de l’Économie et des Finances, a organisé en 2012 un colloque national sur la microfinance afin de mobiliser l’ensemble des acteurs et des partenaires techniques et financiers autour de ce secteur. Durant la même année, l’élaboration d’une stratégie nationale pour l’inclusion financière a été entamée pour s’achever en 2013. Cette stratégie qui a été adoptée par le gouvernement au cours du Conseil des Ministres du 16 avril 2014 dans le cadre d’une stratégie plus globale de de développement du secteur financier, fait de la microfinance un secteur de premier plan et un levier pour réaliser l’inclusion financière.

Monsieur le Directeur de l’AFD pour la Côte d’Ivoire,

Votre institution a été particulièrement sollicitée par Madame le Ministre pour apporter un appui à la mise œuvre des mesures de consolidation du secteur. Je voudrais, en son nom, vous exprimer ma profonde gratitude pour avoir bien voulu accepter d’accompagner la Côte d’Ivoire dans ce long processus et de dégager, à cet effet, les fonds nécessaires.

Je voudrais vous assurer que toutes les dispositions seront prises pour l’utilisation efficiente des fonds alloués à la structure de supervision conformément aux termes de la présente convention. Je sais aussi pouvoir compter sur l’engagement et la détermination de l’Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés de Côte d’Ivoire, à faire bon usage des fonds qui seront mis à sa disposition au profit de ses membres.

Monsieur le Directeur,
Mesdames et messieurs,
En renouvelant mes remerciements à l’AFD, je déclare close la cérémonie de signature des deux conventions d’appui au renforcement du secteur de la microfinance en Côte d’Ivoire.

Je vous remercie.


Adama Coulibaly, Directeur de Cabinet de la ministre auprès du premier ministre chargée de l’économie et des finances
Commentaires


Comment