Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Industrie pétrolière et gazière : Yamoussoukro abrite un séminaire international pour développer le secteur énergétique ivoirien
Publié le vendredi 21 novembre 2014  |  Ministères
Filière
© Abidjan.net par Marc Innocent
Filière anarcade: Le premier ministre Duncan inaugure l`usine CASA de Bouaké
Lundi 27 Octobre 2014. Bouaké. le Premier Ministre Daniel Kablan Duncan a inauguré l`usine de transformation de noix de Cajou baptisée "Cajou des Savanes".Cette cérémonie a enregistré les présences des ministres Mamadou Sangafowa Coulibaly, Jean - Claude Brou et de Kandia Kamissoko Camara.
Comment




Le Premier ministre, ministre de l’Economie, des Finances et du Budget, Daniel Kablan Duncan a présidé jeudi 20 novembre, l’ouverture du séminaire international « Pétrole, Gaz et Energie» à la Fondation Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro. « Pétrole, gaz, Energies 2014 : quelles contributions pour l’émergence de la Côte d’Ivoire », tel était le thème autour duquel était organisé ce séminaire qui se tient après celui de juin 2011. Devant un parterre de professionnels locaux et internationaux du secteur, le Chef du Gouvernement a rappelé que la Côte d’Ivoire veut faire de son secteur énergétique le deuxième pilier de son développement économique et social après l’agriculture. Notant les fortes marges de progression que renferme ce secteur, Daniel Kablan a indiqué que le pays était conscient que la mise en œuvre de son potentiel pétrolier et gazier pouvait accroître son développement en contribuant au renforcement de la croissance économique.

Mais pour y parvenir et faire participer cette exploitation à la lutte contre la pauvreté, il faudra, a insisté le Premier ministre, une bonne gouvernance du secteur. Voie sur laquelle, précise-t-il, le Gouvernement s’est engagé en se conformant aux prescriptions menant à son éligibilité en mai 2013 au processus de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives(ITIE).

Rassurant les investisseurs internationaux privés, le Premier ministre a ajouté que cet engagement dans la promotion de la bonne gouvernance s’est également accompagné d’une amélioration du climat des affaires à travers des réformes qui ont valu au pays de figurer parmi les dix nations les plus réformatrices au monde.

Cette politique d’amélioration du climat des affaires vise ainsi à créer les conditions pour que le secteur privé participe vigoureusement à la création d’emplois dans un milieu des affaires assaini et délesté des lourdeurs administratives et autres tracasseries, a soutenu Daniel Kablan Duncan.

Pour sa part, le ministre du pétrole et de l’Energie, Adama Toungara a relevé que l’organisation de ce second séminaire permettra d’offrir une plateforme internationale d’échanges afin d’affiner les objectifs du secteur du pétrole, du gaz et de l’énergie qui doit jouer pleinement son rôle pour l’émergence de la Côte d’Ivoire.
Car soutient-il, la réalisation de cette ambition implique, de la part du département du Pétrole et de l’Energie, de mettre à la disposition de l’économie et des populations, une énergie abondante, de bonne qualité et bon marché et qui intègre non seulement les besoins nationaux mais également ceux de la sous-région ouest africaine.
C’est dans ce sens qu’il situe les progrès enregistrés en matière énergétique depuis les trois dernières années. Le secteur a vu la modification du code pétrolier de 1996 par l’ordonnance n° 2012-369 du 18 avril 2012 qui fournit actuellement des dispositions très incitatives pour les investisseurs dans les secteurs du pétrole et du gaz.
« C’est dans ce contexte nouveau plus favorable et incitatif que 20 nouveaux CPP(Contrats de partage de production) ont été signés de décembre 2011 à septembre 2014 », a souligné le ministre du pétrole et d l’Energie

Outre la hausse du nombre de CPP signés, Adama Toungara a également mis en lumière l’augmentation de plus de 50 pour cent de la production de gaz naturel passant de140MScF/ j en2010 à 250MScF/ j en 2012 ; l’extension du dépôt pétrolier de Yamoussoukro avec une capacité additionnelle de 30 000 m3 et la mise en exploitation du tronçon de pipeline multi produits Abidjan-Yamoussoukro long de 258 km et de capacité maximum de transfert 1 600 000 m3/par an ont été réalisés et l’uniformisation des prix du gaz butane conditionné sur toute l’étendue du territoire national, mesure qui a entrainé la baisse des prix du gaz à l’intérieur du pays.

« Toutefois, malgré ces acquis, l’environnement national, régional et mondial qui connait des évolutions appellent des ajustements d’orientations et la définition de nouveaux objectifs », a tenu à rappeler le ministre du Pétrole et de l’Energie, invitant les séminaristes à prendre en compte « nos potentialités et la conjoncture afin d’établir les bases d’une industrie pétrolière et énergétique forte, contributrice à la prospérité économique du pays.»


Evoquant les initiatives à prendre pour développer l’industrie énergétique et pétrolière, Adama Toungara a indiqué qu’il faut pour cela intensifier l’exploration, accroître l’exploitation des ressources pétrolières et gazières, augmenter la production d’électricité, en améliorer le transport et la distribution en quantité suffisante et à moindre cout et améliorer la distribution et l’accès des populations aux produits pétroliers.
Commentaires


Comment