Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
NTIC
Article
NTIC

Séminaire stratégique sur le projet de migration de la télévision analogique à la TNT: le discours de M. Jean Philippe Kaboré, Secrétaire exécutif CNM-TNT
Publié le vendredi 21 novembre 2014  |  Ministères
Jean-Philippe
© Abidjan.net par R. KRA
Jean-Philippe Kaboré, Secrétaire exécutif du Comité national de migration vers la TNT (CNM-TNT)
Comment






Monsieur le Directeur de Cabinet représentant Monsieur le Ministre de la Poste et des TIC, Président du Comité Opérationnel du CNM-TNT

En tout premier lieu, je voudrais vous exprimer ma joie et celle de l’ensemble des participants à vous accueillir pour cette séance de synthèse, et notre plaisir à partager avec vous les conclusions de ce séminaire stratégique.
Le cap que le Ministre nous avait fixé lors de la séance inaugurale était clair : « s’assurer de la capacité du pays à lancer la TNT le 17 juin 2015 au plus tard » ;
L’implication enthousiaste de tous, et les échanges très denses que nous avons eus, nous ont permis d’établir une vision partagée de la nouvelle feuille de route opérationnelle, et des étapes qui restent à franchir pour finaliser la transition vers la TNT.
Monsieur le Directeur de Cabinet, nous pouvons donc vous confirmer, sans ambiguïté, que la Cote d’Ivoire sera bien au rendez-vous du 17 juin 2015.
Compte tenu des délais de mise en place et des contraintes de mise en oeuvre du Partenariat Public Privé qui assurera pour l’avenir le déploiement et la gestion du réseau de diffusion de la TNT, le Comité Opérationnel préconise la création d’une structure intermédiaire pour gérer la phase pilote qui débutera le 17 juin 2015.
Cette phase pilote, qui s’organisera autour de la RTI, sera lancé sur une ville. Elle mettra en valeur les atouts majeurs de la TNT, à savoir :
- la qualité de l’image et du son, qui sera immédiatement perceptibles à travers la reprise en numérique des deux chaînes nationales RTI1 et 2 ;
- la démonstration des capacités nouvelles de la TNT en termes de qualité et de richesse de l’offre à venir, grâce à une chaîne de démonstration qui sera réalisée par la RTI ;
- la démonstration de nouveaux services numériques à destination du citoyen qui permettront de réduire la fracture numérique dans les zones rurales et de participer aux grandes politiques de sensibilisation nationales de l’Etat dans les domaines de l’éducation, de la santé, ou encore de l’économie.

Monsieur le Directeur de Cabinet, ainsi que le Ministre le rappelait mardi, « la réussite de la TNT dépendra de la capacité à susciter l’intérêt chez le consommateur » ; dès le 17 juin, les décideurs, les journalistes, la société civile, les élus et l’ensemble de la population, pourront apprécier concrètement la valeur ajoutée apportée par la TNT. Nous ne doutons pas que cet intérêt sera bien présent et partagé par tous.

Parallèlement à la préparation de cette phase pilote, les acteurs de la TNT, à travers le Comité de Pilotage et le Comité Opérationnel vont pouvoir travailler sur l’ensemble des dimensions du projet grâce aux compléments que ce séminaire a permis d’apporter au schéma directeur.
• Concernant l’offre de programmes et de services, les orientations retenues par le séminaire prévoient dès la fin 2015 une montée en puissance ambitieuse et réaliste, dans un contexte libéralisé :
- Le nombre des chaînes gratuites devrait être porté à 3 pour la RTI, et une dizaine au total sont attendues en tenant compte de la libéralisation donc de l’arrivée de nouvelles chaînes nationales privées.
- En parallèle, deux multiplex seraient consacrés à la TNT payante, ce qui représente un potentiel d’une trentaine de chaînes généralistes et thématiques supplémentaires. Ceci permettra de mettre en place une offre payante de qualité et plus accessible que ce qui est aujourd’hui proposé sur les autres réseaux.
- Les nouveaux services numériques et interactifs complèteront cette offre et proposeront du divertissement mais aussi de l’information, de la formation, et des contenus d’intérêt général.

Cette proposition garantira à la population une offre de grande qualité, en même temps qu’elle devrait permettre d’optimiser la période de transition et d’initialisation du parc de récepteurs TNT.

Enfin, pour permettre le passage ultérieur à la haute définition, Il a été admis par les participants qu’il faudra mettre en réserve la ressource nécessaire en fréquences. C’est à cette fin que des travaux d’optimisation devront être lancés pour qualifier des Multiplex supplémentaires au-delà des 3 premiers déjà évoqués.

• Le séminaire a également permis de coordonner les différents chantiers techniques, juridiques ou économiques qui vont contribuer au projet TNT :

- Dès la semaine prochaine, une réunion est prévue entre le Ministère de la Communication, l’HACA, l’AIGF, l’ARTCI et le Secrétariat Exécutif afin de finaliser les propositions de modification de la loi de 2004 sur la communication audiovisuelle.
L’objectif est que l’Assemblée Nationale débatte de ce projet de loi avant la fin de l’année, et que le cadre soit ainsi posé pour commencer dès le début 2015 le processus de sélection des éditeurs de chaînes, opérateurs de multiplex et distributeurs de la TV payante qui composeront demain le paysage de la TNT.

- Sur le plan technique, le séminaire a confirmé les spécifications de 1er rang du signal et des équipements de réception, ainsi que l’objectif de couverture à 95% du territoire qui sera assigné pour la diffusion des programmes gratuits. Des actions sont également planifiées avec le Ministère du Commerce extérieur pour organiser l’importation de récepteurs compatibles avec les services prévus dans la feuille de route de la Côte d’Ivoire.

- Le séminaire a aussi examiné les différents scénarios d’organisation du Partenariat Public Privé appelé à prendre en charge l’organisation de la structure de diffusion. Des séances de travail se tiendront avec le Comité PPP afin d’approfondir la réflexion sur la question, avec comme objectif que ces scénarios puissent être examinés lors de la prochaine réunion du Comité de Pilotage.

- Sur le terrain économique, les échanges entre les participants ont permis d’effectuer une première approche des masses financières mises en jeu par le déploiement de la TNT, et notamment les actifs existants, les investissements et les charges d’exploitation liés à la structure de diffusion, ainsi que le coût complet du projet de passage au numérique.
Cette approche économique sera précisée par les résultats de l’audit de l’existant ainsi que par une étude de marché destinée à évaluer les perspectives de croissance du marché publicitaire, le nombre d’abonnés potentiels à la TNT payante et les possibilités de revenus complémentaires pour les éditeurs.
Afin d’intégrer les contraintes de financement de l’Etat, ainsi que le Ministre nous y avait invité, le séminaire propose que le Comité de Pilotage puisse examiner la possibilité de couvrir une partie des frais liés au passage au numérique grâce à la valorisation des fréquences rattachées au renouvellement des fréquences universelles. Monsieur le Directeur de Cabinet, le Comité Opérationnel, à travers ma voix, compte sur votre soutien pour « mettre en mission » qui de droit afin concrétiser cette opportunité.

• Monsieur le Directeur de Cabinet, le Ministre nous a invité lundi à travailler pour « offrir aux populations de Côte d’Ivoire la meilleure TNT possible, en tenant compte des contraintes de calendrier, de coût et de financement imposés ».
Cette rapide synthèse de nos travaux vous aura convaincu, je l’espère, de l’enthousiasme et de l’implication que l’ensemble des participants ont déployé dans la mise sous tension du dispositif pour répondre à cette attente.
Je ne peux terminer mon propos sans remercier :
• l’ANSUT qui a permis de concrètement la tenue de ce séminaire.
• Vous même M. Le Directeur de Cabinet pour le soutien et les recommandations précieuses pour la tenue et l’organisation de ce séminaire.
• Et Monsieur le Ministre pour, la vision et la programmation de ce séminaire comme point de départ des activités du Comité Opérationnel. En effet de prime abord, je me demandais à quoi allait réellement servir de tenir un tel séminaire alors que nous avons déjà trop lu, trop échangé et trop débattu sur le sujet. Aujourd’hui j’en suis à me demander comment j’allais conduire le Secrétariat Exécutif, si nous n’avions pas tenu ce séminaire. Pour ce que nous venons de vous restituer mais surtout pour ce qu’il a permis « Créer une véritable équipe projet »
C’est aussi le lieux pour moi de remercier du fond du cœur tous les séminaristes, pour la qualité de leurs interventions, pour la complémentarité de leurs compétences, pour leur enthousiasme et surtout leur abnégation à la tâche. Nous avons passé 3 jours dans cette agréable ville de Grand-Bassam, sans voir le bord de mer, sans profiter du soleil et des nombreuses sollicitations de la nuit Bassamienne.
Je tiens aussi à remercier en particulier notre AMOA et ses partenaires, ils sont venus à 7. Ce n’est pas courant. D’habitude on nous envoi 2 ou 3 généralistes. Là nous avons vraiment profiter de l’expertise et de l’expérience de chacun.
Je vous remercie donc tous et dorénavant je serai le premier a exiger la tenue d’autres séminaires… mais si et seulement si c’est avec la même équipe.
Je vous remercie.

M. Jean Philippe Kaboré, Secrétaire exécutif Comité national de migration vers la TNT (CNM-TNT)
Commentaires


Comment