Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Assurances : la section du SAGACI de Gagnoa installée
Publié le jeudi 27 novembre 2014  |  AIP
Comment




Gagnoa – La section du syndicat des agents généraux d’assurance de Côte d’Ivoire (SAGACI) de Gagnoa a été installée avec en prime l’investiture de son premier secrétaire général de la région du Gôh (centre-ouest), Traoré Daouda.

"Nous avons décidé de créer un syndicat en partant du constat de l’anarchie et le désordre qui sévissent dans notre milieu des intermédiaires d’assurance et au sein de notre corporation", a déclaré Dosso Samba, secrétaire général national du syndicat, avant d’installer la section locale et investir officiellement le premier responsable local du Gôh du SAGACI.

Porté sur les fonts baptismaux le 10 juillet 2010, le SAGACI entend œuvrer, selon M. Dosso, pour assainir le milieu des intermédiaires d’assurances de Côte d’Ivoire, défendre les intérêts de ses membres, améliorer leurs conditions de vie et de travail, sortir les agents généraux d’assurance de l’informel et leur assurer des séances de formation pour les rendre plus opérationnels sur le terrain.

Profitant de l’occasion, le secrétaire national a dénoncé le changement de tarification d’assurance d’une commune à une autre, d’une ville à une autre, et en fonction de la tête du client, dont se rendent coupables certains d’entre eux, expliquant à l’assemblée présente vendredi à la cérémonie que le syndicat a été créé pour gérer tous ces problèmes.

Il a également dénoncé le fait que les compagnies d’assurance traitent les intermédiaires de tous les noms et les taxent de tous les maux, alors que ce sont ceux-là même qui font les 80% à 90% du chiffre d’affaires de la majorité de ces compagnies.

Le patron du SAGACI a, par ailleurs, fustigé le comportement des compagnies d’assurance qui prennent des décisions concernant les intermédiaires d’assurance sans prendre la peine de les consulter et demander au préalable leurs avis, préférant les mettre devant le fait accompli selon leur desiderata.

"Pour tout cela et pour bien d’autres préjudices encore, nous avons décidé de créer un syndicat pour faire entendre notre voix", a martelé M. Dosso, qui a, auparavant, à appeler les intermédiaires d’assurance de Gagnoa, à adhérer "massivement" au SAGACI, afin de rendre fort leur chose commune qui pourrait alors défendre leurs intérêts et leurs droits d’exercer.

(AIP)
ja/kam
Commentaires


Comment