Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire : fermeture des prisons du pays par les gardes pour des revendications salariales
Publié le vendredi 28 novembre 2014  |  Xinhua
Insécurité:
© Ministères par PRISCA
Insécurité: Les ministres de la justice et de la défense auprès du Président de République visitent la Maca après la dernière évasion
Lundi 09 juillet 2012. Abidjan. Les ministres de la justice et de la défense auprès du Président de République Mato Loma cissé et Koffi Koffi paul visitent la Maca après la dernière évasion.
Comment




Les gardes pénitentiaires de la Côte d'Ivoire ont entamé jeudi une grève généralisée de trois jours dans toutes les prisons du pays pour des revendications salariales, a appris Xinhua jeudi de source proche des grévistes.
A Abidjan, la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (MACA) a été fermée par les grévistes qui ont empêché toute visite aux prisonniers.

Les transferts et déferrement de détenus sont interdits, ainsi que la fourniture de repas et l'hospitalisation des prisonniers, selon des agents mécontents.

Dans les autres localités telles que Bouaké au centre du pays, les prisons ont également été fermées.

"Nous revendiquons le paiement de plusieurs primes dont la prime de contagion car nous sommes exposés aux maladies. Nous réclamons aussi la prime de risque qui s'élève à un montant de 120 000 FCFA (228 USD) et dont un premier versement de 57 000 a été fait'', a déclaré un agent pénitentiaire.

En outre, les grévistes réclament le paiement des arriérés de salaire de 2 000 nouvelles recrues parmi les ex-combattants ivoiriens allant de la période d'octobre 2012 à juin 2013 ainsi que le paiement des arriérés de baux.

La dernière revendication des grévistes concerne la tenue de travail.
La Côte d'Ivoire compte quelque 33 prisons où exercent plus de 3 000 agents pénitentiaires.
Commentaires


Comment