Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Violentes émeutes à Odienné : Le ministre Gaoussou Touré attendu dans la ville pour "parler à ses parents"
Publié le vendredi 28 novembre 2014  |  AIP
Transport:
© Abidjan.net par dr
Transport: 3ème journée africaine de la sécurité routière
L`Office Sécurité Routière (OSER) a organisé ce dimanche 16 Novembre 2014 à la Place Figayo de Yopougon, la 3ème journée de la sécurité Routière. Le ministre Gaoussou Touré, en charge des Transports a présidé cette cérémonie.
Comment




Odienné - Le ministre des transports, Gaoussou Touré, est attendu ce vendredi après-midi à Odienné, sa ville d’origine, où de violentes émeutes ont éclaté dans la soirée de jeudi, conduisant au saccage et au pillage du commissariat de police, la brigade de la gendarmerie et la préfecture de police.

«Le ministre est en route. C’est chez lui et il sera à Odienné aujourd’hui pour parler à ses parents. Le calme va revenir d’ici peu », a annoncé à l’AIP le député de la commune d’Odienné, Touré Yacouba dit « Super ».

En attendant, les manifestations se poursuivent et les services publics et privés restent fermés, ainsi que les rues paralysés.
Une réunion est prévue à 17 H à la préfecture de la localité, sous la présidence de Gaoussou Touré. Plusieurs autres cadres de la région sont également en route pour aider à ramener le calme, apprend-on.

Les manifestants qui entendent ainsi protester contre la mort d’un jeune dans la cellule de détention du commissariat, ont incendié un véhicule de type 4x4 de la police, emportés plusieurs ordinateurs, des armes et des sanitaires, et saccagé des mobiliers de bureau au commissariat, à la gendarmerie et à la préfecture de police.

Les élèves ses établissements primaires et secondaires locaux ont été délogés des classes par des manifestants ce vendredi matin.
Fin juillet, un tract avait fait le tour des services publics demandant aux forces de l’ordre en poste à Odienné avant 2011 de quitter la ville.

Depuis le début de ces émeutes, plusieurs policiers, évoquant des menaces contre leur vie, ont quitté la ville.

(AIP)
ss /tm
Commentaires


Comment