Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

Ebola: Le SG de la FICR appelle à la fin de la stigmatisation et de la discrimination
Publié le mardi 2 decembre 2014  |  APA
Lutte
© AFP par FLORIAN PLAUCHEUR
Lutte contre le virus Ebola
Comment




Dakar (Sénégal) - Le Secrétaire général de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant rouge (FICR), Ass Sy, a exhorté, mardi à Dakar, les gouvernements à ne pas favoriser la stigmatisation, la discrimination, la peur et la désinformation, estimant que pareils comportements ne feront qu’isoler davantage les pays touchés par l'épidémie à virus Ebola.

"Depuis le début de l'épidémie, les gouvernements du monde entier ont pris des mesures drastiques visant à empêcher le virus d'atteindre leurs territoires. Cela inclut par exemple, la mise en quarantaine des travailleurs de la santé quand c'était nécessaire, empêchant ainsi les intervenants internationaux à retourner dans leur pays d'origine et en les forçant à observer une période de repos de 21 jours dans un pays tiers.Cette stigmatisation et discrimination conduisent à la clandestinité des voyageurs, échappant ainsi aux contrôles sanitaires", a notamment dit M. Sy.

Il s'exprimait au cours d'un point de presse au terme d'une visite au Sénégal où il a participé les 29 et 30 novembre au 15-eme sommet de la francophonie.

Soulignant l'ampleur de cette épidémie d'Ebola, il a indiqué que c'est la première fois que le virus sort des forêts pour atteindre les villes et c'est aussi la première fois également qu'il touche trois pays en même.

"Cela montre un système de santé dormant, affecté par les conflits qui ont eu lieu dans certains pays touchés comme le Liberia et la Sierra Leone. C'est une épidémie qui pose des défis car, elle tue 60% des personnes affectées", a poursuivi El Hadj As Sy, informant que plus de 11 mille volontaires de la Croix-Rouge sont déployés dans les pays touchés.

Il a ajouté que les gouvernements africains ont raison d'initier des mesures visant à protéger leurs populations, mais la fermeture des frontières et le fait de limiter les entrées aux personnes voyageant en provenance de l'Afrique de l'ouest ne sont pas des solutions à ce qui doit rester une priorité absolue: contenir l'épidémie.

"Les pays touchés par Ebola ont aujourd'hui plus besoin de nous. L'isolement n'est pas efficace. Il faut les aider", a dit El Hadj As Sy.

Au terme de la rencontre avec la presse, la FICR a reçu les clefs de 15 véhicules offerts par le gouvernement botswanais pour les opérations dans les pays touchés par le virus Ebola.


TE/cat/APA
Commentaires


Comment