Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Art et Culture

Interview/ Ezaley Georges, maire : « Grand-Bassam est la mère de la Côte d’Ivoire »
Publié le vendredi 12 decembre 2014  |  Fraternité Matin
La
© Autre presse par DR
La gare routière de Grand-Bassam officiellement remise aux transporteurs
Jeudi 26 février 2014. Les transporteurs de Grand-Bassam ont officiellement réceptionné les deux blocs de leur gare routière, construites et réhabilités par Ci-past, un projet de la Banque Mondial en partenariat avec la mairie. C’était en présence du ministre des Transports, Gaoussou Touré, de M Silué, conseiller du chef de l’Etat en matière de Transport et de bien d’autres personnalités qui ont apporté leur concours à la réalisation de l’œuvre. Ph: Georges Ezaley.
Comment





1914-2014 : la commune de Grand-Bassam a 100 ans. Quels souvenirs ?
Quels sentiments ?
Grand-Bassam n’est pas une ville quelconque, ordinaire c’est une ville particulière, spéciale. Parce qu’elle fait partie du patrimoine National .elle détient une partie de l’histoire de la Côte d’Ivoire. Donc ne pas célébrer cet évènement, ne serait pas une bonne chose nous en tant que dirigeant de cette ville. C’est tout le sens que nous donnons à cette commémoration, pour dire que Grand-Bassam a été la première commune de la Côte d’Ivoire en 1914. Elle est ainsi la première capitale. Elle a donc besoin d’être dotée d’un statut particulier pour lui permettre de redorer son blason. En plus, en tant que patrimoine mondial aujourd’hui, aidera à écrire de nouveau les plus belles histoires de la Côte d’Ivoire émergente.
Que vous rappelle, au moment où vous célébrez le centenaire de Grand-Bassam, la date du 22 décembre 1949 ?
C’est la marche héroïque des femmes sur Grand-Bassam la libération de leurs maris incarcérés pendant la lutte de l’indépendance. C’est ce qui fait la particularité de Grand-Bassam, une ville chargée d’histoire. Je profite de cette question pour rendre hommage à toutes ces braves dames comme Marie Koré, Anne marie Raggi…
D’ailleurs, un monument est érigé à leur honneur. Il s’agit du monument des « Dames glorieuses », au rond-point de Grand-Bassam. C’est l’un des monuments importants de la ville. Nous organisons cette commémoration pour dire que l’on doit avoir un regard sur la ville, qui a donné beaucoup à la Côte d’Ivoire au niveau économique, administratif et juridique. C’est par Grand-Bassam que tout le commencement de la Côte d’Ivoire s’effectuait à l’époque coloniale, à travers le wharf.
Quels sont les personnages qui ont marqué cette ville prestigieuse ?
Si je commence à les citer, je pourrai en oublier et ce ne serait pas bon. Toutefois, nous avons prévu une journée de souvenir pour rendre hommage à nos devanciers et aux personnalités qui ont marqué l’histoire de cette ville. Avant cet évènement, nous avons commencé par quelque chose qui est aujourd’hui essentiel pour demain : la protection de l’environnement à travers le planting de cocotiers, de manguiers, cocomatiers. Grand-Bassam avait ceci de particulier :les rues étaient bondées d’arbres. Il y avait des jardins dans la ville qui est tracé sous forme de damier avec de la végétation. La fête a commencé par planting d’arbres avec des écoles, la relève de demain pour exhorter nos enfants à poursuivre l’œuvre des anciens. Il s’agit de protéger le patrimoine paysager de la ville qui est composé aussi de bâtiments, de monuments que d’arbres. Les manguiers centenaires de la rue Bonhouré en sont une parfaite illustration. De manière collective, cette ville a une histoire, pour elle-même mais aussi pour la Côte d’Ivoire. C’est pour cela qu’il est prévu, dans le programme, une exposition photo intitulée « Image de Grand-Bassam hier », pour retracer véritablement toute la vie de Grand-Bassam dans tous les aspect : économique, culturel, social, juridique, commercial…
Il y aura plus de 200images qui seront exposées sur un mois. Cette exposition est réalisée par le concours de Monsieur Dan Fils, un natif de Grand-Bassam, photographe résidant en France qui a fait d’importantes recherches pour la circonstance. La cérémonie inaugurale de cet évènement est prévue le samedi 13décembre 2014, à 15h. Tous les Ivoiriens y sont invités. Il y aura aussi une autre exposition photo : » images de Grand-Bassam, aujourd’hui ». Pour permettre aux uns et autres la parallèle entre ce qu’était Grand-Bassam, hier et ce quelle est aujourd’hui. On aura ensuite le marathon de la ville historique et l’opération Grand-Bassam ville propre.
Entretien réalisé par
EMMANUEL KOUASSI
Commentaires

Titrologie



Fraternité Matin N° 15007 du 12/12/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment