Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

Eradication du sida à l’horizon 2030/ Mambé et les maires réitèrent leur engagement à lutter efficacement contre la pandemie
Publié le samedi 20 decembre 2014  |  District d’Abidjan
Eradication
© Autre presse par DR
Eradication du sida a l`horizon 2030/ Mambé et les maires réitèrent leur engagement à lutter efficacement contre la pandemie
Beugré Mambé, gouverneur du District d`Abidjan, Michel Sidibé, directeur exécutif de l`Onusida, et les maires des communes de Côte d`Ivoire ont signé, vendredi 19 décembre 2014, à Abidjan, la déclaration de Paris visant à encourager les villes à accroître leurs efforts dans la lutte contre le sida, aux fins d`éradiquer cette pandémie d`ici à l`horizon 2030.
Comment




Beugré Mambé, gouverneur du District d’Abidjan, Michel Sidibé, directeur exécutif de l’Onusida, et les maires des communes de Côte d’Ivoire ont signé, vendredi 19 décembre 2014, à la salle Félix Houphouet-Boigny de l’hôtel du District d’Abidjan, la déclaration de Paris visant à encourager les villes à accroître leurs efforts dans la lutte contre le sida, aux fins d’éradiquer cette pandémie d’ici à l’horizon 2030.
A l’occasion, le gouverneur Mambé a indiqué que le sida constitue la deuxième cause de mortalité dans le monde. Cette pandémie accroit le nombre d’orphelins, dénature le caractère des relations sociales. Le sida, a-t-il poursuivi, est un adjuvant accélérateur de la précarité de la société. Comme tel, c’est "un adversaire du bien-être de l’espèce humaine".
Pour vaincre sida, le gouverneur Mambé préconise une révolution intérieure. Et cette victoire ne sera totale que si chacun de nous, a-t-il dit, est habité d’un esprit de chevalerie, cet esprit qui nous fonde à être sensible à la souffrance d’autrui. Pour le gouverneur du District d’Abidjan, la solution contre le sida est ancrée dans notre façon de nous projeter vers autrui. Car "la plus belle des religions est de voir en autrui un autre soi-même".
Quant au directeur exécutif de l’Onusida, il a dit être venu à Abidjan pour lancer une initiative unique : l’éradication du sida d’ici à 2030. Et les villes, a-t-il souligné, doivent être à l’avant-garde de cette lutte qui nécessite une solidarité mondiale. Aujourd’hui, selon M. Sidibé, 6 personnes sur 10 vivent dans les villes. Il a aussi affirmé sa confiance quant à la transformation du visage du sida à travers les actions de lutte entreprise contre cette pandémie.
En outre, le secrétaire général adjoint de l’Onu a noté les progrès qui ont été accomplis dans la lutte contre le sida. Si, il y a quelques années, seuls quelques privilégiés avaient accès aux soins, cela n’est pas le cas aujourd’hui où 13 millions de personnes ont accès aux médicaments. Mieux, le coût de la prise en charge médicale de la pandémie est passé de 15 mille dollars pour une personne à 80 dollars. Toute chose qui fonde à espérer une génération sans sida. Cette bataille sera remportée grâce à l’action des villes.
Au nom de Mme Raymonde Goudou, ministre de la Santé et de la Lutte contre le sida, Dr Diabaté Joséphine a pour sa part dit l’engagement de son ministère aux côtés l’Onusida pour tenir le pari de l’objectif visé.
Notons également au cours de cette cérémonie, pendant laquelle, les mairies de Port-Bouët, de Sinfra et de Marcory ont partagé leur expérience de la lutte contre le sida, l’intervention de l’Union des villes et communes de Côte d’Ivoire (Uvicoci). En l’absence de son président, le maire de Yopougon Gilbert Kafana Koné, c’est son représentant, M. Amani N’Guessan, qui s’est exprimé en son nom.
Commentaires


Comment