Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Le nouveau DG de l’INSAAC a pris fonction en remplacement de Tiburce Koffi
Publié le vendredi 2 janvier 2015  |  APA
Tiburce
© Autre presse par DR
Tiburce Koffi, directeur général de l’Institut supérieur des arts et de l’action culturelle (Insaac)
Comment




Le nouveau Directeur général de l’Institut national supérieur des arts et de l’action culturelle (INSAAC), Paul Marie Koffi Kossonou, a officiellement, pris fonction vendredi, en remplacement de Tiburce Koffi, suspendu, mardi.

La passation des charges a été présidée par Fousséni Dembélé, Directeur de cabinet du ministre de la Culture et de la Francophonie. Les dossiers ont été transmis au nouveau DG de l'INSAAC par le Secrétaire général de cet institut, Armand Modeste Koffi N'goran.

Paul Marie Koffi Kossonou, jusqu'à sa nomination était Conseiller technique des arts et de la culture au ministère de la Culture et de la Francophonie. A la tête de l'INSAAC depuis octobre 2011, Tiburce Koffi a été suspendu, mardi, de ses fonctions.

Plusieurs observateurs font un lien de cette suspension avec le livre de Tiburce Koffi intitulé « Présidentielle d'octobre 2015. Non à l'appel de Daoukro ».

Dans ce livre, il s'oppose à la candidature d'Alassane Ouattara à la présidentielle de 2015. « Laurent Gbagbo en prison, Henri Konan Bédié mis hors course par les textes, vous restez le dernier du trio infernal qui a conduit la Côte d'Ivoire dans la fournaise. Votre départ à la retraite politique aurait sans doute sonné la fin du cycle maléfique-les temps de tornade, de feu et de plomb qui ont sérieusement abîmé ce pays », estime Tiburce Koffi.

« (…) La Côte d'Ivoire entamerait ainsi un cycle nouveau, avec des hommes nouveaux et de nouvelles espérances, pour une nouvelle histoire nationale sans cette culture de la violence qui nous a tant divisés », poursuit l'ex-DG de l'INSAAC, ajoutant que l'Appel de Daoukro, « aux fondements douteux, est une invite insidieuse à la tricherie ! Oui, c'est tricher que de chercher à se faire élire sans adversaire de poids-par conséquent, de manière hautement antidémocratique ».

LS/hs/APA
Commentaires


Comment