Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Ouvrage-Colonisations et société civile en Afrique: Pr Yao-Edmond Kouassi prône la décolonisation systémique
Publié le vendredi 9 janvier 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment




L’étude de l’Afrique, l’État de droit, l’intégration démocratique nationale et post-nationale, l’éthique, la confiance institutionnelle, la société civile et les droits de l’homme. Tels sont les thèmes abordés par l’ouvrage du Pr Yao-Edmond Kouassi intitulé “Colonisations et société civile en Afrique”. Maître de conférences en philosophie politique, sociale et juridique, il est enseignant-chercheur à l’Université Alassane Ouattara de Bouaké. Relevant que l’histoire ivoirienne n’a pas pour seul sujet la société politique, l’auteur met à équidistance la société civile et la société politique en affirmant par exemple à la page 133 que “la société civile vaut autant que la société politique comme sujet de l’histoire ; seulement, elle a à inscrire résolument son agir dans le tissu social dont les motifs bigarrés traduisent des attentes sociales multiples d’hommes et de femmes en crise de paix, de logement, d’emploi, d’environnement, d’identité culturelle, de solidarité, etc.”. Comment expliquer alors l’érosion de la culture, de la société et de la personnalité, les trois composantes cardinales du monde quotidien? L’auteur se réfère au théoricien allemand en philosophie et en sciences sociales Jürgen Habermas qui propose le « patriotisme constitutionnel » comme alternative crédible au patriotisme et au nationalisme classique. Expliquant la désagrégation des sociétés originelles par le fait de conquérants issus de sociétés étatisées, toutes choses qui ont entraîné la déréglementation des cadres tribaux de perception de soi et le calvaire des colonisés, Pr Kouassi estime que le défi politique majeur pour l’Afrique est la décolonisation historique et systémique des espaces politiques post-coloniaux africains qui ne le sont pas encore. Comment y parvenir? Il a son avis sur la question: cette oeuvre d’envergure est à organiser sur les cendres de la colonisation historique. Elle sera donc l’affaire des citoyens volontaires des sociétés civiles vivaces ou ne sera pas, à moins d’attendre le salut de l’Afrique d’un État interventionniste. La façon de procéder pour aboutir à cette liberation , l’auteur le détaille avec l’oeil méticuleux du chercheur qu’il est. Cette oeuvre n’est pas son premier essai. En 2011 déjà il publiait Habermas et la solidarité en Afrique, paru chez Harmattan, comme d’ailleurs son nouvel ouvrage.

Yolande Aby
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3293 du 9/1/2015

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment