Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Mise en place du Conseil national de la jeunesse de Côte d’Ivoire :Ange Djéni dit non à Alain Lobognon
Publié le samedi 10 janvier 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Mise
© Ministères par Guy Lasme
Mise en place du Conseil National des Sports
Mercredi 7 janvier 2015. Abidjan. Cérémonie de la mise en place du Conseil National des Sports lors de laquelle l`ancien Ministre Zakpa Komenan a été élu président et a reçu les félicitations du Ministre Alain Lobognon (photo) à salle de conférence du Ministère de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs.
Comment




Dans un communiqué de presse dont nous avons reçu copie, Ange Landry Djeni Amani, porte-parole des leaders de Jeunesse de Côte d’Ivoire, fustige le comportement d’Alain Lobogno, ministre de la Jeunesse et des Sports quant à sa gestion sur la mise en place du Conseil National de Jeunesse de Côte Ivoire (CNJCI). Nous vous proposons les raisons de son courroux envers le ministre.
« Les Organisations de Jeunesse de Côte d’Ivoire, sont préoccupées par le mutisme que le ministère de la jeunesse et des sports entretient sur la mise en place du Conseil National de Jeunesse de Côte Ivoire (CNJCI) depuis des mois. Apres plusieurs tentatives manquées d’organiser les élections locales du CNJCI sur l’ensemble du territoire national, avec une communication tout azimut sur les antennes de la Télévision Nationale annonçant le calendrier des élections des présidents des Communes, Départements et Régions. Les jeunes en général et les candidats en particulier sont restés depuis des mois sans information du ministère de tutelle sur la mise en place du CNJCI. Le CNJCI, Organisation de jeunesse qui devrait être une tribune pour toute la jeunesse ivoirienne sans exclusion, en vue de défendre la cause des jeunes dans notre pays est prise en otage par des personnes dont l’intérêt mercantile et politique sacrifie la jeunesse sur l’hôtel de ses ambitions personnelles. Les jeunes engagés dans cette compétion ont mobilisé, à mainte reprise, leur énergie et leur maigre moyen financier pour la campagne, croyant à la mise en place de cette importante Organisation de jeunesse ayant pour but de fédérer toutes les organisations de notre pays. Les leaders de Jeunesse de Côte d’Ivoire sollicitent un débat sur le plateau de la Télévision Nationale afin que le Ministre en charge de ce dossier apporte des informations pour rassurer les jeunes et les candidats à cette élection qui attendent impatiemment. Les leaders de Jeunes de Côte d’Ivoire réclament la démission immédiate de Monsieur Dosso Ibrahim représentant la Convention de la Société Civile de Côte d’Ivoire dans le Conseil d’Administration du Fond National de la Jeunesse. Il ne peut pas représenter le Conseil National de la Jeunesse de Côte Ivoire, car cette Organisation de Jeunesse n’existe pas officiellement dans notre pays. Les leaders de Jeunesse de Côte d’Ivoire interpellent directement le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, tutelle des Organisations en Côte d’Ivoire de prendre toute les dispositions pour faire respecter la loi sur le fonctionnement des Associations et Mouvements de Jeunesse. La charte de la jeunesse de l’Union Africaine ratifiée par notre pays recommande la mise en place d’un Conseil National de la Jeunesse dans tous les Etats Africains afin de promouvoir la jeunesse. Tous les pays de la CEDEAO ont déjà mis en place depuis des années, cette organisation de promotion des jeunes dont le rôle est de présenter les problèmes des jeunes aux décideurs afin d’y apporter une solution durable. 2015 sonne comme l’année décisive, où les jeunes de la Côte d’Ivoire ne doivent pas être privés de cet outil indispensable de promotion et de vulgarisation de leur droit. Les leaders de Jeunesse de Côte d’Ivoire, exigent immédiatement la mise en place d’un chronogramme d’installation des présidents locaux du CNJCI et de son président national avant la fin du mois de juin 2015. Les leaders de Jeunesse de Côte d’Ivoire interpellent le Chef de l’Etat garant de la constitution et de la signature des traités internationaux dont notre pays ratifie de mettre tout en œuvre pour l’installation officielle de cette organisation de jeunesse dans notre pays.

Fait à Abidjan le 6 janvier 2015
Le porte-parole des leaders de Jeunesse de Côte d’Ivoire
Djeni Amani Ange Landry
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3293 du 9/1/2015

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment