Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Activité syndicale : Les travailleurs de Bouaké rendent hommage au Président Ouattara
Publié le samedi 10 janvier 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Cérémonie
© Présidence par DR
Cérémonie de présentation des Vœux de nouvel an au Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara
Le Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara reçoit les vœux de Nouvel An ce lundi 05 janvier 2015, au Palais de la Présidence de la République.
Comment




Les travailleurs de Bouaké, réunis au sein de l’union générale des travailleurs de Côte d’Ivoire (UGTCI), ont rendu hommage au Président Alassane Ouattara, pour sa politique et ses actions sociales pour le bien-être des travailleurs ivoiriens. C’était le mercredi 7 janvier au bureau local de l’UGTCI à Bouaké, dans le cadre des activités syndicales de fin de l’année 2014. Ils ont fait connaitre les actions menées par l’union régionale des travailleurs du centre-nord de la Côte d’Ivoire après 16 mois d’activités. Afin de préserver cet environnement social et assurer ainsi la reconnaissance des travailleurs, Kouassi Konan Anderson, délégué régional de l’UGTCI à Bouaké a tenu une conférence de presse pour attirer l’attention des autorités politiques sur certains problèmes pouvant perturber, dans l’avenir, le climat social à Bouaké. «L’UGTCI, c’est la défense des intérêts des travailleurs, mais aussi la sensibilisation et l’éducation », a-t-il dit. Il ressort de cette conférence de presse, que le taux de chômage à Bouaké est inquiétant, avant d’exhorter le gouvernement à œuvrer pour la réouverture des entreprises à Bouaké. « Il est bon que le gouvernement puisse nous aider à faire fonctionner les entreprises. Seul moyen de réduire le chômage et par ricochet, freiner le grand banditisme et booster le développement de toute la région. Donner de l’argent aux jeunes pour se prendre en charge ne résout pas les problèmes. C’est plutôt la création d’emploi qui peux nous sauver », dira-t-il. Outre cet aspect, Kouassi Konan Anderson a touché du doigt le problème de la revalorisation salariale et de l’application intégrale du SMIG dans toutes les entreprises et la situation des travailleurs de l’usine OLAM qui selon lui, « vivent dans des conditions de travail inhumaine et sont jusque là laissés pour compte ». Il a également posé le problème de l’exportation des grains de coton, causant un frein aux ‘’rares’’ usines de transformation pour lesquelles cela représente de la matière première. « Nous exhortons aussi les banques à soutenir le retour et l’implantation des usines à Bouaké», a-t-il soutenu. Faisant remarquer que les travailleurs de Bouaké eux-mêmes sont engagés dans la dynamique pour sortir de la pauvreté. A l’en croire, la création d’emplois et la résolution de ces problèmes sera la clef d’une Côte d’Ivoire sans heurt. Le point de presse, qui a aussi mobilisé tout le bureau régional de l’UGTCI, a également marqué sa reconnaissance au ministre d’Etat Dosso Moussa, ministre de l’emploi et de la réforme administrative pour son engagement aux côtés des travailleurs et des jeunes en quête d’emploi.
Aboubacar Al Syddick à Bouaké
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3293 du 9/1/2015

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment