Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Art et Culture

Point de presse: le Mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits (MIDD) face aux journalistes
Publié le vendredi 16 janvier 2015  |  Ivoire-Presse
Comment




Propos liminaires du point de presse du MIDD du jeudi 15 janvier 2015

Mesdames et messieurs les journalistes,
Le Mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits (MIDD) par ma voix vous dit merci pour votre présence à ce point de presse. Je profite de l'occasion pour vous présenter, à vous-même et à vos familles respectives, nos vœux de bonne et heureuse année 2015.
A son Assemblée générale du 17 décembre 2014, le MIDD adoptait un préavis de grève pour interpeller le gouvernement sur les points suivants :
- le paiement des arriérées liés à l'indemnité de logement et à la bonification indiciaire d'un montant d'environ 1.200.000 francs CFA par instituteur ;
- le glissement catégoriel de 473 instituteurs adjoints admis au concours de promotion depuis 2009 ;
- la suppression de l'emploi d'instituteur adjoint et la promotion des instituteurs adjoints dans l'emploi d'instituteur ordinaire ;
- le rétablissement des cotisations syndicales à la source.
Suite au dépôt du préavis de grève, des discussions se sont ouvertes entre le MIDD et le gouvernement.
Aussi, pour donner une chance à ces discussions, créer et maintenir un climat de sérénité propice à sa philosophie de résolution des problèmes par la promotion du dialogue social, mais surtout pour montrer sa bonne foi, le MIDD décide-t-il de la suspension de son mot d'ordre de grève prévue pour les 19 et 20 janvier 2015.
Le MIDD rappelle au gouvernement qu'il a accepté sa part de sacrifice et qu'il attend que de ce dialogue jaillisse des solutions acceptables à l'ensemble de ses préoccupations. Il remercie d'avance le gouvernement pour l'engagement de payer effectivement les effets financiers des avancements indiciaires dès la fin du mois de janvier 2015.
Merci pour votre attention
Le secrétaire général
Mesmin Komoé
Commentaires


Comment