Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Après Hollande, Ban Ki-moon appelle les chefs d’Etat africains à ne pas s’accrocher au pouvoir
Publié le samedi 31 janvier 2015  |  Afrik.com
Le
© Autre presse par DR
Le Secrétaire général de l`ONU, Ban Ki-moon
Comment




A l’ouverture ce vendredi du 24ème sommet de l’Union africaine, à Addis-Abeba, le secrétaire-général de l’ONU Ban Ki-moon a appelé ce vendredi les dirigeants africains à "ne pas s’accrocher au pouvoir". Lors du sommet de la Francophonie à Dakar fin novembre, le président français François Hollande avait effectué le même appel.

Ban Ki-moon a été on ne peut plus clair. A l’ouverture ce vendredi du 24ème sommet de l’Union africaine, à Addis-Abeba, le secrétaire-général de l’ONU a appelé ce vendredi les dirigeants africains à « ne pas s’accrocher au pouvoir et à quitter leurs fonctions à l’issue de leur mandat. Je partage les craintes émises vis-à-vis des dirigeants qui refusent de quitter leurs fonctions à la fin de leur mandat ». Selon lui, « les changements de Constitution non-démocratiques et les vides juridiques ne devraient pas être utilisés pour s’accrocher au pouvoir ».

« La leçon burkinabè doit faire réfléchir »

Le président français Français François Hollande avait effectué le même appel, lors du 15ème sommet de l’organisation internationale de la Francophonie, à Dakar, le 29 et 30 novembre. « La Francophonie est soucieuse des règles en démocratie de l’aspiration des peuples, de tous les peuples à des élections libres », avait assuré le chef de l’État français, faisant ainsi référence à la "leçon" de la transition tunisienne ou encore à « la belle démonstration » du peuple burkinabè, qui a chassé Blaise Compaoré du pouvoir. Pour François Hollande, « cela doit faire réfléchir » tous ceux qui tentent de se maintenir au pouvoir en modifiant la Constitution car « c’est le peuple qui décide ».
... suite de l'article sur Afrik.com

Commentaires


Comment