Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Depuis Daoukro, l’UNESCO prône une formation de qualité en Côte d’Ivoire
Publié le dimanche 1 fevrier 2015  |  AIP
Comment




Le Représentant pays de l’UNESCO, Yao Ido, qui a assisté vendredi à Daoukro, au lancement officiel de la série des formations prévues par le projet UNESCO-CFIT en l’endroit des enseignants pour le renforcement des capacités, a prôné une formation de qualité en Côte d’Ivoire.

En effet, l’UNESCO en collaboration avec la République populaire de Chine, procédait au lancement national de l’UNESCO-CFIT, un projet entièrement financé par la Chine à hauteur de deux millions de dollars américains (un milliard FCFA) chaque année, en direction de huit pays.

Ce projet, dont la Côte d’Ivoire est le premier bénéficiaire, a pour objectif principal d’améliorer la formation des enseignants pour combler le fossé de la qualité de l’enseignement en Cote d’Ivoire, selon Yao Ido.

Le Représentant de l’UNESCO en Côte d’Ivoire a souligné que ce projet est le fruit de la coopération fructueuse et du partenariat fécond entre la Côte d’Ivoire, la République populaire de Chine et l’UNESCO.

En dehors de ce projet, la Côte d’Ivoire a également bénéficié, au niveau du supérieur, du Projet d’appui au développement des technologies de l’information et de la communication (PADTICE).

Ce projet vise le renforcement des capacités des institutions d’enseignements supérieur pour la mise en œuvre du système LMD (Licence-Master-Doctorat), à hauteur de 150 millions FCFA.

Yao Ido a enfin remercié la ministre de l’Education nationale et de l’Enseignement technique, Kandia Camara, pour ses actions majeures en faveur du projet et qui garantissent le succès de ce projet, pour éviter un retard sur le calendrier convenu dans l’accord signé.


ca/cmas
Commentaires


Comment