Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Kili Angeline dénonce une tentative d’assassinat de son époux
Publié le lundi 2 fevrier 2015  |  Notre Voie
Côte
© AFP par SIA KAMBOU
Côte d’Ivoire : des ex-dirigeants de la filière café-cacao condamnés à 20 ans de prison
Photo : Angeline Zilahon Kili
Comment




Le vendredi dernier, vers 22h30, Mme Kili Angeline, fille de Gagnoa et épouse du président Pascal Affi Nguessan, s’en est prise vertement au comité d’organisation des obsèques de la mère de Laurent Gbagbo. Un comité d’organisation qui a planifié mais n’est pas parvenu à assassiner son époux.

De fait, tout avait été mis en place pour faire lyncher Pascal Affi Nguessan et sa délégation à la place Ficgayo ce vendredi nuit. Les places prévues pour recevoir le président du parti et sa délégation étaient suffisamment éloignées pour les fondre dans l’anonymat. Les chaises d’honneur rouges qui avaient été prévues ont été retirées par les organisateurs peu avant l’arrivée du président Affi.

Lorsque le lion du Moronou a été annoncé, tout le service de sécurité des obsèques, comme sur ordre, s’est ruée sur sa délégation pour faire barrage à son entrée. Ne se laissant pas démonter pour si peu, le président Affi avançait vers le 2ème barrage quand des jeunes gens surexcités et imbibés d’alcool se sont mis à l’injurier et à tenter de forcer le cordon de sa sécurité personnelle. Pendant 5 minutes, on a été à deux doigts d’un affrontement sanglant, apparemment voulu par le service de sécurité des obsèques.

Affi Nguessan, ne voyant aucun des organisateurs intervenir pour calmer les ardeurs de ces jeunes gens agissant sur ordre, a demandé à sa délégation de renoncer. Ils sont sortis. Aucun organisateur n’a cherché à savoir ce qui se passait.

Exerçant ses droits, Kili Angeline s’est avancée vers eux. Après leur avoir demandé s’ils n’avaient pas vu ce qui venait de se dérouler sous leurs yeux, elle les a accusés d’être les commanditaires de cet acte inacceptable à des funérailles. Aucun d’eux n’a pu lui répondre. Ni Sangaré, ni Akoun, ni Dacoury… Ils sont tous restés muets. Preuve de leur collusion.


Bamba Franck Mamadou
Commentaires

Dans le dossier

Partis politiques 2015
Titrologie



Notre Voie N° 4926 du 31/1/2015

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment