Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Art et Culture

FESPACO 2015-Ebola : Le comité d’organisation rassure les festivaliers sur les mesures sécuritaires
Publié le vendredi 13 fevrier 2015  |  Xinhua
Comment




Les organisateurs de la 24è édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) 2015 ont rassuré, jeudi à Ouagadougou, les festivaliers des dispositions sécuritaires mises en place dans un contexte marqué par la propagation de la maladie à virus Ebola.
Selon le comité national d'organisation de la 24è édition du Festival panafricain de cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), un "important" dispositif sécuritaire sera fonctionnel durant la période du grand rendez-vous du cinéma africain.
"Le ministère burkinabé de la Santé a proposé un plan de riposte au ministère en charge de la culture que nous allons appliquer. Le FESPACO ne devrait pas être une porte d'entrée du virus Ebola", a rassuré le président du comité national d' organisation, Désiré Ouédraogo.
Après le report du Tour du Faso, du Salon international et de l' artisanat de Ouagadougou (SIAO) et du Salon international du tourisme et de l'hôtellerie (SITHO) pour cause de la maladie à virus Ebola qui fait des ravages dans certains pays de la sous- région, les autorités de la transition se sont engagées à tenir le pari de l'organisation du FESPACO 2015.
"Rien de grave ne devra se passer lors du FESPACO", a soutenu M. Ouédraogo, ajoutant que le ministère en charge de la sécurité est à pied d'oeuvre depuis plusieurs jours.
Plus d'un millier de festivaliers sont entendus pour cette édition qui se tiendra du 28 février au 7 mars 2015 à Ouagadougou sous le thème "Cinéma africain : la production et la diffusion à l' ère du numérique". Au total, 133 films ont été retenus pour la compétition, dont 19 films pour la compétition officielle de long métrage.
Les organisateurs ont annoncé, jeudi, la revalorisation du grand prix, l'Etalon d'or de Yennega, qui va passer de dix à vingt millions de FCFA
Commentaires


Comment