Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Les dangers des mutilations génitales féminines expliqués aux populations de Touba
Publié le vendredi 13 fevrier 2015  |  AIP
Comment




Touba – Les dangers auxquels s'exposent les femmes victimes de Mutilations génitales féminines (MGF) ont été expliqués mercredi aux populations de Touba (Nord-ouest), à l'initiative du centre social local et de la ‘’Fondation Djigui’’, une organisation de la société civile.

Il s'agit des infections vaginales pouvant entraîner le VIH-SIDA ou des gangrènes, des hémorragies, des infections urinaires et gynécologiques ainsi que des traumatismes psychologiques.

"Des enquêtes sur les violences basées sur le genre ont montré que 52% des femmes en Côte d’Ivoire sont excisées, 74% à l’ouest et 64% au nord. Ces chiffres nous interpellent et nous confortent dans notre engagement à lutter contre les MGF", a expliqué l’assistant social de Touba, M. Gnagne Lorng Eric Valentin.

Le médecin du Centre hospitalier régional (CHR), Dr Aka Pascal, a relevé les raisons psycho-sexuelles, sociologiques, religieuses et économiques de cette pratique dont les conséquences sont ’’ très dangereuses pour les victimes’’.

"L’on ne doit pas faire subir autant de souffrances à la femme, quelle que soit la raison", a affirmé l’imam Fadiga Anlidjou qui participait à ces échanges en présence de guides religieux, de leaders coutumiers, des femmes, des agents de la police, de la santé et de la justice.

(AIP)
ds/tad/kkp/ask
Commentaires


Comment