Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Production de cacao: Barry-Callebaut distribue 1420 filtres à eau aux planteurs
Publié le lundi 23 fevrier 2015  |  Fraternité Matin
M.
© Ministères par DR
M. Thomas LITSCHER, Ambassadeur de Suisse en Côte d’Ivoire
Comment




Améliorer la qualité de l’eau consommée par les planteurs de cacao de Taabo, Toumodi et d’Oumé. C’est l’objectif visé par le chocolatier suisse Barry-Callebaut et ses filiales biopartenaires et Saco qui viennent de distribuer 1320 filtres familiaux aux producteurs de ces zones qui sont confrontés au quotidien à de réels problèmes d’approvisionnement en eau potable. Dans le cadre de ce projet dénommé «Water For Life», 120 filtres communautaires ont été également distribués à certaines écoles primaires desdites localités. Au total, ce sont 1420 filtres à eau qui ont été distribués pour un montant de 48 millions Fcfa.

La dernière étape qui marque la cérémonie officielle de cette distribution a eu lieu le week-end dernier, dans le village de M’brakro, situé à 20km de Taabo. Au cours de cette étape présidée par SEM. Thomas Litscher, ambassadeur de Suisse en Côte d’Ivoire et parrainée par le préfet du département Légré Koukougnon, ce sont 7 filtres communautaires qui ont été remis aux écoles primaires et au dispensaire de la localité, ainsi que 48 filtres familiaux aux paysans.

Thomas Litscher a salué la qualité du travail accompli par les planteurs afin de permettre à la Côte d’Ivoire de s’inscrire sur la voie de l’émergence. Il s’est en outre félicité des échanges fructueux entre la Suisse, le plus grand consommateur de chocolat au monde par tête d’habitant, et le leader mondial de la production de fève. Un partenariat gagnant-gagnant qu’il a souhaité voir s’approfondir d’année en année, au profit des deux peuples.
Pour sa part, Loïc Biardeau, administrateur général de Saco, a expliqué que l’objectif visé depuis 2013, au travers du projet Water For Life est d’apporter un mieux-être aux planteurs, à leurs familles et aussi aux communautés dans lesquelles ils vivent. Car l’eau, a-t-il dit, est un élément clé en zone rurale, d’autant qu’elle constitue la première cause de mortalité infantile du fait des maladies qu’elle véhicule. Comme l’a souligné Loïc Biardeau, le développement communautaire est l’une des priorités du groupe. D’où leurs actions soutenues dans les domaines de l’éducation, de la santé et de l’émancipation des femmes.
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires


Comment