Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Genre : à pas de danse, la journée de la femme commence dans un "bal poussière" à San Pedro
Publié le dimanche 8 mars 2015  |  AIP
Inauguration
© Présidence par David Zamblé
Inauguration d’un complexe scolaire par la Première Dame
Vendredi 6 Mars 2015. San-Pedro. Lutte contre le travail des enfants: la Première Dame, Dominique Ouattara inaugure un complexe scolaire portant son nom au quartier Château. Photo: Anne-désirée OULOTO Ministre de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l`Enfant.
Comment




San Pedro - Entre pirouettes d’une accélération particulière des danseuses du groupe Bolo Super et jeux de hanches époustouflants des "sirènes" de la troupe Nigui Saff K-Dance, la célébration de la Journée internationale de la femme (JIF), dont la cérémonie officielle en Côte d’Ivoire est prévue dimanche à San Pedro, a débuté dans la soirée de samedi à pas de danse pour plusieurs milliers de femmes de la localité, lors d’un "bal poussière" initié à leur honneur par le ministère de la Solodarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfantqui s’est poursuivi pris fin très tard dans la nuit.

Rassemblées à l’espace Rotary de San Pedro, ces femmes, de tous âges, ont savouré de bons moments avec des artistes et groupes tirés sur le volet, notamment Affou Keita, N’Guess Bon Sens, Stephie Love, en présence de plusieurs membres du gouvernement conduits par la ministre de la Femme, Anne Désirée Ouloto.

Lorsque le Bolo Super met l’ambiance avec sa danse éponyme savamment exécutée par quatre couples de danseurs et danseuses, un beau mélange de salsa, rock and roll et tango, mais rythmée par des d’instruments tradi-modernes du terroir Kroumen, la pelouse poussiéreuse qui sert de piste de danse est envahi par des femmes en liesse. Chacune y allant à sa manière.

Nigui Saff K-Dance, qui s’est voulu acoustique avec percussions et harmonica, n’a également pas laissé les fêtardes d’un soir indifférentes. Némin Dagba Jeanne (60 ans), Tagnon Valla Henriette (62 ans) et Beugré Lydie (65 ans), pieds nus dans le sable, rivalisent âprement, sans complexe, avec les jeunes générations, aux pas du "mapouka originel".

Moments de gaieté et de retrouvailles, mais n’occultant pas surtout les questions fondamentales du droit et de la promotion de la femme. Car ces sujets seront à l’ordre du jour dimanche, avec la restitution des résultats de diverses réflexions sur les obstacles à l’épanouissement de la femme, lors de l’apothéose de cette JIF au stade Auguste Denise de San Pedro, en présence du Président Alassane Ouattara et de son épouse Dominique Ouattara, marraine de la cérémonie.

Cette année, le thème national de la journée internationale de la femme retenue par le gouvernement ivoirien est : " Beijing + 20 : bilan, défis et perspectives pour une Côte d’Ivoire émergente".

tm
Commentaires


Comment