Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

La Côte d’Ivoire demande des droits de poursuite en territoire libérien pour sécuriser sa zone frontière
Publié le mercredi 11 mars 2015  |  Xinhua
Audience
© Abidjan.net par DR
Audience du ministre Hamed Bakayoko avec la Représentante spéciale du SG des Nations unies
Mercredi 09 avril 2014. Abidjan. Le ministre de l`intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko a reçu en audience, Mindaoudou Aichatou, Représentante spéciale du SG des Nations unies en Côte d`Ivoire.
Comment




Le gouvernement ivoirien a demandé mardi "des droits de poursuites sur le territoire du Liberia" pour assurer la sécurité de la zone sud-ouest du pays, en proie à des attaques d'individus armés opérant à la frontière entre les deux pays.

"Si nous obtenons ces droits de poursuite, à travers des patrouilles mixtes, nos forces auront le droit d'aller au-delà de la frontière pour traquer les personnes armées qui viennent perturber notre quiétude", a expliqué le ministre ivoirien de l' Intérieur Hamed Bakayoko à l'occasion d'une réunion quadripartite entre autorités de Côte d'Ivoire, du Libéria et responsables des missions onusiennes des deux pays.

A en croire le ministre, le Conseil national de sécurité a pris les dispositions nécessaires, et des moyens ont été donnés aux forces de défense et de sécurité ivoiriennes pour nettoyer toute la zone frontalière avec le Libéria.

Lors d'une tournée vendredi dans le sud-ouest du pays, le président ivoirien Alassane Ouattara avait lui-même abordé la question, émettant à son tour se voeux de voir son pays obtenir ce droit de poursuites.

M. Ouattara avait comparé la situation actuelle à celle du Niger et du Tchad qui ont eu ces droits de poursuite au Nigeria, dans le cadre de la lutte contre la secte islamiste Boko Haram.
"Nous allons prendre toutes les dispositions nécessaires pour assainir la zone et on a besoin d'être de l'autre côté de la frontière pour le faire", avait noté le président Ouattara, précisant que des battues sont prévues dans les forêts mitoyennes pour rattraper quiconque ferait une incursion pour mener des attaques en Côte d'Ivoire.

Plusieurs localités du Sud-ouest ivoirien dont notamment Tabou et Grabo ont fait l'objet d'attaques répétées d'individus armés.

Les attaques de ces individus qui viennent selon des habitants de la région, du Libéria voisin ont fait plusieurs victimes tant parmi les populations que parmi les soldats.
Commentaires


Comment