Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Éducation nationale: Toumodi, San Pedro, Agboville…paralysées hier
Publié le vendredi 13 mars 2015  |  Le Sursaut
Examen
© Abidjan.net par Serges T
Examen scolaires/ BEPC: Début des épreuves orales
Mardi 03 Juin 2014 Abidjan.Les épreuves orales du BEPC ont débuté sur toute l`étendue du territoire national. Photo : Les candidats du collège Moderne du Plateau
Comment




A Toumodi, les élèves du secondaire ont manifesté hier. Les meneurs de cette grève, sont des élèves. Dès 07 h, ils ont pris d’assaut les rues de la ville, scandant, " Libérer, libérer, libérer". Ils réclamaient la mise à leur disposition des notes de classes. Ce que les enseignants refusent de faire, à cause de la grève qu’ils ont entamée depuis la semaine dernière. Pour se faire entendent, les élèves ont décidé d’organiser cette marche. Les écoles primaires par contre n'ont pas été concernées par ces mouvements de grève.
A Agboville, tous les établissements du secondaire (public et privé) de la ville sont restés fermés. Cette situation est due à l’exécution du mot d’ordre d’arrêt de travail de 48 heures déclenché par le Syndicats des Enseignants du secondaire de Côte d’Ivoire (SYNESCI). Les grévistes revendiquent entre autres, le paiement effectif et intégral du cumul du stock des arriérés du reclassement de nombre 2009, le déblocage suivi d’effets financiers des avancements, la revalorisation de l’indemnité contributive au logement, le passage du grade A 4 aux grades A5, A6 et A7, la régularisation de la situation hybride des ex-professeurs licenciés reclassés en A4. Selon Gregbo Elie, secrétaire général du SYNESCI, sous-section d’Agboville, le gouvernement n’a pas tenu ses promesses et a affiché un certain mépris à leur égard en rejetant du revers de la main, les arriérés du reclassement. Aussi son syndicat a-t-il décidé de passer la vitesse supérieure. «La lutte se radicalise aujourd’hui en raison du mépris du gouvernement et de son volte- face à l’ égard de notre principale revendication qui reste le paiement des arriérés de 2009. Nous lançons ce cri de guerre « Prenez tout sauf notre stock d’arriérés», lance -t-il.

A San Pedro, deux élèves de la classe de 5è au Lycée municipal ont été écrasés par un véhicule. Ils étaient sur le chemin du retour de l’école après avoir constaté l’arrêt des cours qu’observent les enseignants du secondaire public. L’accident a eu lieu autour de 07 h lorsque les premiers élèves du Lycée municipal constatent le refus des professeurs de regagner les salles de classes et terrains de sport.


Moise N'dri, Eric ATTA , Canyon DOUNACI, Correspondants régionaux
Commentaires


Comment