Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Réforme de l’IPS-CGRAE: les dossiers des futurs retraités traités désormais en 45 jours
Publié le mardi 17 mars 2015  |  Abidjan.net
Forum
© Abidjan.net par D. Tagro
Forum des directeurs de publication de Côte d`Ivoire (FORDPCI)
Mardi 17 mars 2015. Abidjan. Abdrahamane BERTE, Directeur général de l`Institution de prévoyance sociale- Caisse générale de retraite des agents de l`Etat (IPS-CGRAE), était l`invité  du Forum des directeurs de publication de Côte d`Ivoire (FORDPCI). Thème de la rencontre: ``Bilan et perspectives de l`IPS-CGRAE``.
Comment




Le délai de traitement des dossiers des futurs retraités a été amélioré. D’une moyenne de plus de 365 jours avant la réforme de l’Institution de prévoyance sociale-Caisse générale de retraite des agents de l’Etat (IPS-CGRAE) en 2012, le délai de traitement des dossiers des admis à la retraite se situe à présent à moins de 45 jours pour un ‘’dossier complet et régulier’’. Ce délai se situera à 30 jours en fin d’année 2015. L’information a été donnée ce mardi 17 mars par Abdrahamane Berté, Directeur général de l’IPS-CGRAE. Il était l’invité du Forum des directeurs de publication de Côte d’Ivoire (FORDPCI) à l’hôtel Ivotel au Plateau, où il s’est prononcé sur le thème: ’’Bilan et perspectives de l’IPS-CGRAE’’. Il a indiqué dans sa présentation que la réforme constitue l’aboutissement d’un processus engagé depuis de nombreuses années visant à remédier aux graves difficultés rencontrées par la CGRAE caractérisées par un régime de retraite ‘’à bout de souffle’’ et un cadre juridique inadapté. Il a ajouté que les nouveaux textes qui régissent la structures ont permis de rétablir les fondamentaux en matière de gestion et de gouvernance des organes de sécurité sociale à travers notamment, le respect des normes, indicateurs à ratios de gestion édictées par la Conférence internationale de Prévoyance sociale (CIPRES). Il a relevé à titre indicatif, que le taux de couverture des prestations par les cotisations est de plus de 100% en fin 2014 alors que la norme prévoit un taux supérieur ou égal à 65%. Rappelant que ce taux était de moins de 45% avant la reforme. Et le taux de couverture des charges de fonctionnement par les cotisations est de 6,01% en 2014, alors que selon la norme CIPRES, il doit être inférieur ou égal a 15%, a-t-il fait remarquer. Il a annoncé par ailleurs, à long terme, l’interconnexion de toutes les parties impliquées dans le processus de gestion des pensions à travers un système intégré de gestion des fonctionnaires et agents de l’Etat (SIGFAE). A court terme, il sera question selon lui de la mise en oeuvre de la retraite complémentaire prévue pour être effective au 1premier trimestre de 2016 et devrait assurer notamment un ‘’taux de remplacement acceptable et suffisant du dernier salaire d’activité du fonctionnaire’’. Ainsi que l’extension de la couverture sociale de la CGRAE à d’autres couches de la population autres que les fonctionnaires.

Danielle Tagro
Commentaires


Comment