Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Art et Culture

Cinéma: des artistes rendent hommage au Président Ouattara
Publié le mercredi 18 mars 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment




La Fondation des artistes de Côte d’Ivoire (Fondaci) et ses partenaires ont réalisé un film institutionnel pour rendre hommage au chef de l’Etat.
« Ado grand mécène, un cœur qui parle », tel est le nom de ce film institutionnel de 26 minutes réalisé par la Fondation des artistes de Côte d’Ivoire (Fondaci), présidée par Aimon Williams. Ce film sera présenté officiellement au Président de la République, Alassane Ouattara le 23 mars 2015 dans un hôtel de la place. L’information a été donnée par Aimon Williams, président de la Fondaci. Le film a pour objectif d’immortaliser les actions fortes du chef de l’Etat en faveur des artistes. Le président de la Fondaci a révélé : « le président Alassane Ouattara est le premier chef d’Etat africain à octroyer une pension alimentaire aux pionniers des Arts et de la Culture. Aujourd’hui, ce sont 32 personnes qui bénéficient chacune d’une pension de 300 mille francs Cfa par mois. Les cinéastes ont été financés pour représenter la Côte d’Ivoire aux festivals internationaux. Et grâce aux efforts du Président, les artistes arrivent à vivre de leur art ». Sur sa lancée, Aimon Williams a indiqué que les œuvres du Président Ouattara à l’endroit des artistes de Côte d’Ivoire doivent être immortalisées afin que ses homologues s’en inspirent pour aider le monde des Arts et de la Culture en Afrique. Il a révélé que le film sera diffusé sur les antennes de la Télévision ivoirienne et les autres chaînes africaines. Avant d’indiquer que le chef de l’Etat et le ministre de la Culture et de la Francophonie recevront chacun des Compacts Discs (Cd) symboliques. Dans le film, il y a des témoignages de certains pionniers de la musique, tels qu’Allah Thérèse, Zakri Noël, Tantie Oussou, Daouda le Sentimental, Anouma Brou Félix, Kouamé Adigri.
M .Ouattara
Commentaires


Comment