Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Art et Culture

Art et culture en pays Agni: un centre artistique voit le jour à Abobo
Publié le jeudi 19 mars 2015  |  Le Sursaut
Comment




Un centre artistique consacré à la valorisation de culture Agni a vu le jour dans la commune d’Abobo - Anonkoi 3. Baptisé Espace Moronou Amah Thérèse de Kangandi, le centre est dédié à la chanteuse Amah Hélène, de son vrai nom Hélène Amah Assandé.
L’édifice est un trois pièces. Il y a une surface de jeux et d’exposition des arts Agni. ‘’Bar des Princes’’, est une salle de spectacles pouvant accueillir 300 personnes, avec un podium, une piste de danse et une buvette. Quant à la pièce baptisée ‘’La résidence des Princes’’, c’est un ensemble de chambres qui hébergera les groupes artistiques qui viendront s’y produire. Cet espace, selon sa fondatrice, Hélène Amah, est «un lieu conçu pour mettre en évidence le talent des artistes musiciens et chanteurs Agni qui ont disparu de la scène artistique du pays». De l’intérêt porté par cette réalisation, le parrain Pascal Abinan Kouakou, directeur général des impôts et président du conseil régional du Djuablin, a fait remarquer que «depuis la période des Appiah Moro, N’douba Dénis, Jérôme Aka Ebah, la musique Agni est tombée en désuétude. Voici que notre fille veut la remettre en exergue. Nous ne pouvons en être que fiers et comblés par son initiative».
De l’avis de l’ex-ministre Marie Amah Téhoua, cet espace consacrée à la culture Agni, fédère «les Agni du Moronou et du Djuablin».
«Avec ce centre culturel, admet-elle, ce sont tous les Agnis de Côte d’Ivoire qui voient en ce geste la revalorisation et la réinstallation des acquis culturels du peuple Agni».
L’inauguration de ce centre culturel dédié à l’art et à la culture Agni s’est faite en présence de Tiémélé Koffi (co-parrain) et de Nanan Maurice Exora Téhoa, chef du canton de Ndapianou. Amah Hélène et le groupe Ahossi de Kangandi ont offert une prestation artistique.

K. Yao Clément
Commentaires


Comment