Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Grève des élèves à Cocody: Les “fescites“ s’empoignent avec les policiers
Publié le jeudi 26 mars 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment




La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) a déclenché, depuis le lundi 23 mars dernier, une grève de 72 heures dans les universités, grandes écoles et lycées ivoiriens pour dénoncer ‘’des conditions d’études difficiles et inadéquates. C’est dans cette optique, que la Fesci s’est rendue, le mercredi 25 mars 2015, dans les collèges et lycées de Cocody pour y déloger les élèves. Comme ce fut le cas, dans les différents lycées et collèges, à savoir : Sainte- Marie, le lycée classique, et le collège moderne de Cocody. Les élèves “fescistes“ au sein de ces établissements ont entamé une grève pour revendiquer la réinstauration du système de repêchage et la prise en compte des préoccupations de leurs enseignants. Selon, Serges Koblan, élève au collège moderne de Cocody, c’est aux environs de 10h30mn que ces troubles ont commencé. « Ils sont arrivés et se sont mis à siffler. Tout en nous demandant de sortir des classes, pour regagner nos domiciles. Ils demandent aux ministres Kandia Camara et Gnamien Konan de revoir l’annulation du repêchage. Selon eux, c’est une décision prise en cours d’année. Le proviseur a fait appel à la police, afin de rétablir l’ordre. Quand la police est arrivée sur les lieux, elle a essayé de nous disperser, tout en tirant des bombes lacrymogènes», a fait savoir notre interlocuteur, avant de dire que la situation était pareille au niveau du lycée Sainte-Marie de Cocody. Les filles dudit établissement ont été vidées de leur école par les élèves “fescistes“. Du côté du lycée classique, Cissé Kader a affirmé que : « ces derniers (fescistes) dès leur arrivée ont commencé à faire du bruit, ce qui a entrainé une perturbation au niveau des cours. Ils ont manifesté, les agents de la CRSS sont intervenus et ont interpelé mon ami, du nom de Teni Konan Paul. Les “fescistes“ demandent au ministre Kandia de réinstaurer le repêchage », a-t-il souligné. Notons que lors de ces différentes manifestations, la CRS 2 a interpellé 6 élèves, selon des sources policières.

IDL
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3355 du 26/3/2015

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment