Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Vœux à la presse/ Bédié échange avec les journalistes autour dʼun déjeuner Henri Konan Bédié (président du PDCI): “Ouattara est un bâtisseur des temps modernes”
Publié le jeudi 26 mars 2015  |  Le Patriote
Henri
© Abidjan.net par Job
Henri Konan Bédié offre un déjeuner à la presse
Mercredi 25 mars 2015. Abidjan. Le président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié a partagé un déjeuner avec les journalistes de la presse nationale et étrangère à la maison du parti à Cocody. Il avait à ses côtés la ministre de la Communication, Affoussiata Bamba Lamine ainsi que les membres des instances dirigeantes du PDCI-RDA.
Comment




Madame Affoussiata BAMBA-LAMINE, Ministre de la Communication : Mesdames et Messieurs les journalistes de la presse Nationale et Internationale, Je veux vous dire la joie que j’éprouve, cet après-midi, à me retrouver parmi vous. Je profite de cette heureuse opportunité pour vous souhaiter une bonne et heureuse année, une bonne santé et surtout la paix dans vos foyers et dans toute la Côte d’Ivoire. Je sais que l’actualité politique de ces temps derniers vous mène à vous poser de nombreuses questions et cela à juste raison. Je voudrais vous dire, d’entrée de jeu, que la paix n’a pas de prix et aucun sacrifice n’est assez fort pour l’obtenir. Si nous sommes ici à échanger tranquillement, c’est bien parce que le pays est en paix et c’est l’objet de nos préoccupations. Pour en venir à l’appel de Daoukro qui a fait l’objet de débats et de supputations et qui fait couler beaucoup d’encre dans vos rédactions respectives, je vous demande simplement de le considérer comme un appel au rassemblement des enfants d’Houphouët, un appel à la cohésion et mon soutien à ce technocrate qui s’est avéré être un bâtisseur des temps modernes, le Président Alassane Ouattara et son gouvernement. En ce qui concerne le RHDP, il y a des équipes qui sont à pied d’œuvre pour mettre sur pied un parti unifié. Je n’ai pas la même vision que vous pour l’alternance politique en 2020, parce que nous sommes des hommes de foi et de conviction. Il n’y a donc pas lieu de faire des palabres, quand il ne faut pas. Vous verrez, tout se mettra en place en temps voulu. Ce n’est pas en s’échauffant ou en sʼégosillant que l’on arrivera au résultat souhaité. Vous faites, Mesdames et Messieurs, un travail passionnant mais difficile qui comporte beaucoup de risques. C’est vous qui devez aider les politiciens à promouvoir la paix, surtout au cours de cette année électorale. Je veux pouvoir compter sur chacun d’entre vous pour continuer de faire ce métier qu’il a choisi.

Bon appétit à tous.
Commentaires


Comment