Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Grève dans les universités ivoiriennes: Des étudiants sollicitent Mamadou Koulibaly
Publié le vendredi 27 mars 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Politique
© Autre presse par DR
Politique nationale: Mamadou Koulibaly président du Lider (liberté et démocratie pour la République)
Comment




Des étudiants de la ligue des mouvements estudiantins et scolaires (Liges) ont été reçus le mercredi 25 mars 2015 par le président de Liberté et démocratie pour la République (Lider) Mamadou Koulibaly à son siège. Avec lui, ils ont échangé sur la grève en cours dans les universités publiques ivoiriennes. À la sortie d’un huis clos de deux heures environ, le président de Lider a laissé le soin aux étudiants de dévoiler le contenu de leurs échanges. Sur l’objet de la rencontre, le président de Liges Assa Etienne a simplement indiqué qu’il était question pour eux, de faire comprendre au professeur Mamadou Koulibaly le sens de leur combat. « Nous sommes incompris et traités de voyous. Depuis 3 ans, nous avons soulevé des problèmes que nous rencontrons. Des promesses nous ont été faites, sans suite. Nous sommes donc entrés en grève le 3 janvier 2015. Et les promesses devaient entrer en vigueur le 15 mars 2015. De plus, des étudiants dans certaines facultés sont en instance d’année blanche. On nous a rassurés que la situation serait rétablie et que les bibliothèques par exemple, seraient réaménagées. Mais nous constatons qu’il y a un mépris de la part des autorités. Au lieu de régler les problèmes, elles nous imposent des réformes telles que le non repêchage au BTS, au BAC. Elles évoquent comme raison la promotion de l’excellence. Mais l’excellence ne se décrète pas. Il faut créer les conditions pour sa réalisation », a-t-il expliqué. Le président de la Liges a aussi précisé que 20 de leurs camarades étudiants sont détenus par la police. « Nos objectifs n’ont pas été atteints », a ajouté Assa Etienne. C’est pourquoi, il a souligné qu’ils iront « partout pour rencontrer d’autres leaders politiques pour leur expliquer le problème de l’école ». Car, selon lui, ceux-ci sont des acteurs très influents de la société.

A.A
Commentaires

Dans le dossier

Partis politiques 2015
Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3356 du 27/3/2015

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment