Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Anzoumana Moutayé, président par intérim du Mfa: “Anaky ne peut plus parler au nom du Mfa”
Publié le mardi 31 mars 2015  |  Nord-Sud
Anzoumana
© Abidjan.net
Anzoumana Moutayé, ministre de la culture et de la francophonie
Mardi 08 juin 2010. Bingerville.
Comment




Dans cet entretien qu’il nous a accordé hier, Anzoumana Moutayé, le député de Kouassi-Datékro, revient sur la crise au sein du Mouvement des forces d’avenir (Mfa). Désigné président par intérim lors de la réunion du bureau politique de ce parti le 26 mars, il dénie à Innocent Anaky Kobena le droit de parler désormais au nom du Mfa. Il annonce aussi la tenue du congrès extraordinaire du Mfa au plus tard le 15 avril. Anaky Kobena que nous avons aussi joint a promis de réagir en temps opportun.


Anaky Kobena aurait l’intention de suspendre la participation du Mfa aux activités du Rhdp. Comment réagissez-vous à cette perspective?
Depuis le 26 mars dernier, Anaky n’est plus l’interlocuteur du Mfa au sein du Rhdp. Il ne peut donc plus parler au nom de ce parti. Celui qui est désormais habilité à le faire s’appelle Anzoumana Moutayé. Par conséquent, Anaky ne peut pas suspendre la participation du parti du Rhdp.

N’avez-vous pas agi en violation des textes de votre parti en prenant le pouvoir au sein du Mfa et en écartant Anaky?
En réalité, la présidence du parti ne représente qu’une instance du bureau politique. C’est ce bureau politique qui prend une décision lorsqu’un cas de déviation se présente. Nous estimons donc que le président du parti a dévié de la ligne du parti. C’est ce qui a conduit à notre décision. Et, c’est Anaky Kobena lui-même qui a convoqué la réunion du bureau politique qui a débouché sur sa suspension.

En quoi votre démarche diffère-t-elle de celle engagée, il y a un peu plus d’un an, par N’Gbala Yao ?
Ce n’est pas la même chose. Nous sommes des militants du Mfa, membres du bureau politique. C’est au terme d’un bureau politique que nous avons suspendu Anaky, car nous nous sommes rendu compte qu’il déviait de la ligne du parti. N’Gbala et ses amis avaient tenu un congrès au terme duquel ils ont dit qu’ils ne reconnaissaient plus Anaky comme leur président. En ce qui nous concerne, c’est au terme d’un bureau politique qui a suspendu Anaky, que nous avons désigné un intérimaire à la tête du parti. Par la suite, nous irons à un congrès extraordinaire pour élire le nouveau président du parti.

A quelle date pensez-vous pouvoir tenir ce congrès ?
Le comité qui a été mis en place à cet effet s’attelle à trouver une date. Mais retenez que ce sera avant le 15 avril prochain.

Vous avez retenu cette période pour vous permettre d’être à la Convention du Rhdp ?
Oui ! Mais il faut qu’avant l’investiture du candidat du Rhdp, le Mfa ait un président. L’autre (Anaky Kobena, ndlr) a été suspendu. Pour avoir un président, il faut aller à un congrès. Anaky n’a pas été radié. Nous l’avons juste suspendu. Donc ça tient la route.

En l’état actuel des choses, pensez-vous pouvoir organiser ce congrès extraordinaire ?
Nous travaillons d’arrache-pied pour réussir ce pari.

Les partisans d’Anaky Kobena vous accusent d’être manipulés par le pouvoir Ouattara ?
Voyez-vous, je suis quand même un député, je siège à l’Assemblée nationale, j’étais jusqu’à ma désignation le vice-président du Mfa. J’ai donc le peuple avec moi et personne ne peut me manipuler. Ceux qui parlent de manipulation, c’est parce qu’ils sont eux-mêmes manipulés. Je suis un ancien ministre de la République de ce pays. Comment puis-je être manipulé ?

Doit-on affirmer que l’ère Anaky est achevée à la tête du Mfa ?
Non ! Pour le moment, il est suspendu. C’est au congrès que les congressistes vont décider de son sort.

Serez-vous candidat à la présidence du Mfa lors de ce congrès extraordinaire ?
Pour le moment, je ne sais pas.

Réalisée par Marc Dossa
Commentaires


Comment