Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

SARA 2015: une "véritable révolution verte" est en cours en Côte d’Ivoire (Kablan Duncan)
Publié le vendredi 3 avril 2015  |  APA
SARA
© Abidjan.net par Atapointe
SARA 2015: ouverture des assises sur le bilan du programme national d`investissement agricole sous la présidence du premier ministre
Les Assises du Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales d’Abidjan (SARA) se sont ouvertes en présence MM. Kablan Duncan et Abdelilah Benkirane respectivement premier ministres ivoirien et marocain. La rencontre a vu la participation de plusieurs délégations en provenance de pays étrangers.
Comment




Abidjan (Côte d’Ivoire) - Une "véritable révolution verte" est en cours en Côte d’Ivoire, a annoncé, jeudi soir à Abidjan, le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan.

"Les ivoiriens vont se rendre compte que nous sommes en train de faire une véritable révolution verte" a déclaré M. Duncan lors d’un panel aux Assises de la 3è édition du Salon international de l’agriculture et des ressources animales d’Abidjan (SARA 2015).

Ces assisses tenues en prélude à l’ouverture officielle de ce Salon prévue, vendredi, en présence du Chef de l’Etat, Alassane Ouattara a permis de dresser le bilan du Programme national d’investissement agricole (PNIA) après trois ans de mise en œuvre.

L’irrigation et la mécanisation de l’agriculture ainsi que l’amélioration des revenus aux paysans et de la production, sont autant de signes, selon le Premier ministre ivoirien qui annonce "cette révolution verte en Côte d’Ivoire".

"Il faut investir dans les pauvres (...)" a déclaré de son côté le Premier ministre marocain Abdel-Ilah Benkiran, insistant que "l’agriculture doit être une priorité". Parlant du petit paysan, M. Benkiran, a indiqué qu’il "faut lui préparer des conditions, lui donner des moyens pour qu’il reste sur ses terres".

"Les politiques que nous sommes, devront faire les bons choix dans l’intérêt de nos populations", a conclu le Premier ministre marocain.

Avant ce panel animé par les deux premiers ministres et des experts d’institutions internationales, notamment de la banque africaine de développement (BAD) et de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le ministre ivoirien de l’agriculture Mamadou Sangafowa Coulibaly a dressé le bilan à mi-parcours du PNIA 2012-1016.

Il a rappelé l’objectif de ce Programme qui est de relancer la croissance agricole à un taux de 9% par an et de contribuer à la sécurité alimentaire. Selon lui, sur le coût global du PNIA qui est de 2040 milliards de FCFA, "1072 milliards de FCFA ont été mobilisés" pour des projets qui sont en cours d’exécution.

Le ministre Coulibaly a par ailleurs, souligné trois défis à relever pour réussir les objectifs assignés à l’agriculture (lutte contre la pauvreté, l’insécurité alimentaire...). Il s’agit de la volonté politique, de l’investissement ordonné et de la restructuration des filières.

"Le SARA 2015 arrive à point nommé pour soutenir les grandes reformes du domaine de l’agriculture", s’est félicité le ministre ivoirien des ressources animales et halieutiques, Kobénan Kouassi Adjoumani.

Placée sous le thème, "Promotion de l’investissement agricole durable", avec pour slogan, "le SARA 2015, le Rendez-vous de l’Agro-business", cette 3è édition vise à mettre en valeur les richesses de la Côte d’Ivoire et promouvoir l’investissement agricole.

Premier producteur mondial de cacao et de noix de cola, premier producteur africain de latex, de bananes et premier exportateur mondial de noix de cajou, la Côte d’Ivoire regorge d’énormes potentialités à "vendre" .

Le SARA 2015 prévu du 3 au 12 avril, attend 600 à 800 exposants ainsi que 500 000 visiteurs constitués des acteurs des pays africains, européens, asiatiques et américains.

Il s’articule autour d’activités d’ordre promotionnel, scientifique, commercial et médiatique, utilisant à la fois les formats "grand public" et "professionnel".

Le SARA 2015 est co-organisé par le ministère de l’agriculture, celui des ressources animales et halieutiques ainsi que le ministères des eaux et forêts.

La première et la seconde édition du SARA se sont déroulées respectivement en 1997 et 1999 avant d’être interrompu par les nombreuses crises politiques qui ont secoué le pays.

LS/APA
Commentaires


Comment