Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire: le PNCS se donne 3 mois pour consolider la liste des victimes des crises à indemniser
Publié le jeudi 9 avril 2015  |  APA
Table
© Abidjan.net par Atapointe
Table ronde sur le thème "Sécurité et Femme: quels enjeux?"
En présence des ministres Anne Ouleto, Raymonde Goudou Coffie et Paul Koffi Koffi, M. Alain Donwahi, secrétaire du CNS anime une conférence avec pour modérateur Pr Mariatou Koné du PNCS
Comment




Abidjan (Côte d'Ivoire) - La phase de consolidation de la liste des victimes des différentes crises ivoiriennes à indemniser durera trois mois, a appris APA, jeudi, de source officielle dans la capitale économique ivoirienne.

L'information a été donnée par la Directrice-coordinatrice du Programme national de cohésion sociale (PNCS), Pr Mariatou Koné lors d'une réunion initiée par la Commission nationale pour la réconciliation et l'indemnisation des victimes (CONARIV) avec la participation des associations, collectifs et fédérations de victimes des crises qu'a connues le pays.

« Nous nous donnons à partir de maintenant un délai de trois mois pour obtenir une liste consensuelle et consolidée des victimes qui sera validée par le Président de la République », a-t-elle déclaré.

Pr Mariatou Koné a exhorté dans la foulée, toutes les structures de l'Etat et de la société civile ainsi que les organisations de victimes des crises à s'impliquer dans ce processus. « Il faut l'implication de tous », a lancé Pr Mariatou Koné invitant les différents acteurs possédant des listes de victimes à les déposer sa « rétention » auprès du PNCS sous format « physique ou numérique ».

La question des urgences a été également abordée au cours de cette réunion présidée par le Président de la CONARIV, Mgr Paul Siméon Ahouana. « La question principale des urgences relatives aux blessés et mutilés des crises a été également au centre de cette première réunion de prise de contact », a-t-elle expliqué, soulignant que ces « urgences appellent une réponse immédiate ».

Le PNCSa été désigné auprès de la CONARIV comme l'organe chargé de l'indemnisation des victimes des crises survenues en Côte d'Ivoire.

Dans le décret de création, "la CONARIV a pour mission de parachever le travail de la Commission Dialogue Vérité et Réconciliation (CDVR), tant par la recherche et le recensement des victimes et ayants droit de victimes non encore recensés, que par des propositions pertinentes en vue de la réparation des préjudices consécutifs aux atteintes aux personnes et aux biens causées lors des crises survenues dans notre pays".

Pour l'accomplissement de ses missions, poursuit le décret, « la CONARIV disposera d'un Fonds d'indemnisation des victimes des crises survenues en Côte d'Ivoire et d'un organe chargé de l'indemnisation et de cohésion sociale, à savoir le Programme National de Cohésion Sociale (PNCS) ».

« Le PNCS est chargé de procéder, sur la base du fichier consolidé des victimes validé par le Président de la République et au moyen du fonds d'indemnisation des victimes, à la réparation des préjudices subis », ajoute le texte.

La CONARIV créée le 24 mars dernier et présidée par Mgr Paul Siméon Ahouana, permettra au Gouvernement d'apporter une «réponse plus efficace au nécessaire devoir de solidarité de l'Etat à l'endroit de toutes les victimes des différentes crises survenues en Côte d'Ivoire ».

Le Chef de l'Etat Alassane Ouattara, recevant le rapport final de la CDVR avait annoncé en décembre dernier, la mise en place en 2015 d'un fonds d'un apport initial de 10 milliards de FCFA pour indemniser les victimes de la crise ivoirienne dont le paroxysme a été la crise postélectorale de décembre 2010 à avril 2011.

LS/hs/APA
Commentaires


Comment