Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Louis Berger sélectionné pour superviser la construction d’une route importante de Côte d’Ivoire (Communiqué)
Publié le vendredi 17 avril 2015  |  AIP
Infrastructures
© Abidjan.net par Atapointe
Infrastructures routières: inauguration du pont de Jaqueville
Le chef de l`Etat a inauguré le samedi 21 mars 2015, le pont de Jacqueville long de 608m, ce pont a été baptisé Pont Phillipe Gregoire Yacé. Photo : Patrick ACHI Ministre des Infrastructures économiques
Comment




Abidjan - Le ministère ivoirien des Infrastructures économiques a accordé au consortium mené par Louis Berger, un contrat pour la supervision de travaux de construction, d'une valeur de 1,65 million d’euros (1,082 milliard FCFA) et financé par le programme de désendettement et de développement de l’Agence française de développement (AFD) pour la Côte d’Ivoire.

Selon un communiqué publié par l’Organisation de la presse africaine (APO), le consortium supervisera la construction d’une route de 45 kilomètres reliant Ferkessédougou, deuxième ville du nord de la Côte d’Ivoire, à Ouangolodougou, ville située au nord du pays près de la frontière avec le Burkina Faso. Les travaux porteront également sur la remise en état de divers carrefours.

« Lorsqu’elle sera terminée, cette route permettra aux producteurs locaux de transporter leurs produits au marché plus rapidement et dans de meilleures conditions », a déclaré Jean-Pierre Dupacq, directeur général délégué, responsable des opérations de Louis Berger en Afrique.
« Cette route, qui permettra de relier la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso et le Mali, générera de nouveaux échanges commerciaux dans la région, et d’importantes retombées économiques », a-t-il poursuivi.

Fort de plus de 50 années d’expérience en Afrique, Louis Berger travaille depuis 20 ans en Côte d’Ivoire, et a mis en œuvre près de 15 projets portant sur un large éventail de services dans les secteurs de l’agriculture et des transports.

(AIP)
cmas
Commentaires


Comment