Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Art et Culture

L’Ivoirien Jems Robert Koko Bi, une vie sculptée en bois
Publié le vendredi 17 avril 2015  |  RFI
L`Ivoirien
© RFI par DR
L`Ivoirien Jems Robert Koko Bi, une vie sculptée en bois
Avril 2015. Au musée Quai Branly, le sculpteur ivoirien Jems Robert Koko Bi au milieu de sa sculpture « Diaspora » (2013). Au fond on aperçoit une oeuvre de Emile Guebehi et Nicholas Damas, sans titre (scène d`adultère), 1991.
Comment




Il est l’un des «Maîtres de la sculpture de Côte d’Ivoire» que le musée du Quai Branly à Paris célèbre dans une magnifique exposition qui vient d’ouvrir ses portes. Jems Robert Koko Bi a exposé à la Biennale de Venise, dans la Foire de l’art africain contemporain 1:54 à Londres, à la Bundeskunsthalle de Bonn et à la Biennale de Dakar. Aujourd’hui, ses œuvres travaillées avec une tronçonneuse dans des bois durs sont exposées à côté de maîtres dont Jems Robert Koko Bi n’avait même pas le droit d’approcher leurs ateliers. Né en 1966 à Jinfra, le sculpteur ivoirien vit et travaille en Allemagne depuis une bourse obtenue en 1997 à Düsseldorf. Entretien.

Au milieu de vos œuvres Diaspora II et Ancêtres, sommes-nous aussi au centre de vos préoccupations, la quête de l’identité et les aïeux ?

Entre autres. Les ancêtres, c’est une façon de me rappeler ma jeune histoire. Et Diaspora est juste la représentation de mon vécu, de mon nouveau vécu en Europe.

Vous aimez dire que vous êtes né dans le bois. Qu’est-ce que cela représente pour vous de travailler le bois ?

Pour moi, le bois est un livre d’histoire. Je vais chercher de l’information là-dedans. J’essaie de rester avec lui, pour collaborer avec lui, pour traduire et sortir de lui ma petite histoire. Mais je pars de lui, de son histoire, parce que le bois est une histoire. Voilà pourquoi je ne travaille pas avec n’importe quel bois.

Dans Ancêtres, vous avez creusé dans la tête de vos sculptures. Qu’est-ce que vous avez trouvé dans cette tête, dans ce bois-là ?
... suite de l'article sur RFI

Commentaires


Comment