Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Art et Culture

Le Président de la Commission de la CEDEAO assistera à l’ouverture du FEMUA 8 à Abidjan
Publié le samedi 18 avril 2015  |  APA
Ouverture
© Abidjan.net par Atapointe
Ouverture de la session extraordinaire du conseil des ministres de la CEDEAO
Lundi 30 septembre 2013. Abidjan. Hȏtel du Golf de la Riviera. Les ministres de la communauté économique des Etats de l`Afrique de l`Ouest se sont réunis en session extraordinaire. Le ministre ivoirien des affaires étrangères Diby Koffi a ouvert les travaux. Photo : Kadré Désiré Ouédraogo, Président de la Commission de la CEDEAO
Comment




Le Président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Kadré Désiré Ouédraogo, assistera à la cérémonie d’ouverture de la huitième édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA), prévue du 21 au 26 avril sous le thème de l’intégration et du rapprochement des peuples.

Choisi comme parrain de ce grand rendez-vous culturel, M. Ouédraogo sera présent dans ce petit village d'Abidjan en même temps que diverses personnalités de la CEDEAO parmi lesquelles le commissaire chargé de l'Education, de la Science et de la Culture, Jean-Pierre Ezin, souligne une note d'information transmise, vendredi, à APA.

Devenu, par la volonté de divers partenaires, un véritable marché ouest-africain de la musique et du spectacle, le Festival des musiques urbaines d'Anoumabo coïncidera avec les festivités marquant la célébration, cette année, du 40ème anniversaire de la création de la CEDEAO.

Les organisateurs de la manifestation annoncent des innovations de taille dans cette huitième édition, notamment la création d'ateliers et séminaires de formation, pour faire du FEMUA un «carrefour de rencontres professionnelles et d'échanges entre artistes, hommes de médias, spécialistes de la culture et festivaliers».

Se voulant un projet évolutif, ce festival a été créé en 2008 sur l'initiative de son commissaire général actuel, Salif Traoré dit A'Salfo, un ambassadeur de bonne volonté de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) chargé de l'alphabétisation et de la culture de la paix.

« Au cours de la cérémonie d'ouverture, le président de la Commission de la CEDEAO ne devrait pas manquer d'insister sur le rôle important de la musique en tant que véritable moyen d'intégration des peuples, car ne connaissant aucune barrière de langue, de religion, et encore moins de frontières », ajoute la note.

En février dernier, le président Ouédraogo avait assisté, à la Maison de l'UNESCO à Paris, à la cérémonie de lancement de FEMUA 8. A cette occasion, il avait pris la mesure de l'importance de ce festival de musiques urbaines qui, outre la Côte d'Ivoire, pays hôte, verra la participation d'artistes en provenance d'Afrique du Sud, de la RD Congo, des Etats-Unis, du Nigéria, de la Colombie, d'Ouganda, de Cabo Verde, du Ghana, du Burkina Faso et du Togo.
Commentaires


Comment