Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Social et Emploi/ La CGECI sensibilise sur la santé et Sécurité des travailleurs du secteur agricole
Publié le samedi 18 avril 2015  |  CGECI
Social
© Autre presse par DR
Social et Emploi/ La CGECI sensibilise sur la santé et sécurité des travailleurs du secteur agricole
La Commission Sociale et Emploi de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), a initié le vendredi 17 avril au sein de la Maison de l’Entreprise au Plateau (Abidjan), un atelier en vue de promouvoir les Comités d’entreprises, en matière de Santé et Sécurité des travailleurs.
Comment




La Commission Sociale et Emploi de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), a initié le vendredi 17 avril au sein de la Maison de l’Entreprise au Plateau (Abidjan), un atelier en vue de promouvoir les Comités d’entreprises, en matière de Santé et Sécurité des travailleurs.
Cet atelier avec comme thème « Le CHSCT au sein de l’entreprise », se fait en collaboration avec le Comité d’hygiène de Sécurité et des conditions de travail (CHSCT) et la Coordination nationale des comités de Santé et Sécurité au Travail du secteur agricole. Elle a vu la participation du Président de l’Union des entreprises agricoles et forestières (UNEMAF), Yoro Bi TIZIE et du représentant du ministre d’Etat en charge de l’Emploi, Mme Kaba Karidja, directrice de la Santé et Sécurité au Travail.
Selon le Président de l’UNEMAF, M. Yoro Bi TIZIE, le secteur agricole est un concentré de risques de tous genres liés à la santé et à la sécurité, entre autres, risques physiques, psychologiques, mécaniques, chimiques, c’est pourquoi cet atelier vient pour anticiper, prévenir et réagir afin de ne pas attendre que les accidents se produisent pour les réparer.
Pour Mme le représentant du ministre en charge de l’Emploi, Mme KABA, il est important de recruter les professionnels de la Santé et Sécurité au travail au sein des entreprises, afin de se pencher sur les risques liés au travail et disposer de solutions.
Une étude menée par le Bureau international du travail (BIT) révèle que de façon générale, chaque année, 2 millions de personnes meurent dans les accidents ou maladies directement liés à leur occupation professionnelle. On dénombre également 12 000 enfants victimes d’accidents mortels. En Côte d’Ivoire, on enregistre en moyenne 8 000 accidents de travail par an et les charges de réparation se chiffrent à 3 milliards de FCFA au moins par an.
Cet atelier a été marqué par plusieurs thèmes dont « Les bases légales, la composition, les missions et le fonctionnement des CHSCT ; les entraves au bon fonctionnement des CHSCT, la méthodologie de l’évaluation des risques professionnels en milieu agricole et l’organisation de la coordination Santé et Sécurité au travail du secteur agricole et programme d’action 2015 ». Il s’inscrit dans le cadre des journées de préventions des risques professionnels.
Les participants à cet atelier sont essentiellement les membres des CHSCT des entreprises agricoles, particulièrement le président, le secrétaire et le médecin de l’entreprise et va leur permettre de renforcer leurs connaissances sur les CHSCT et de faire connaître le bureau de la coordination nationale Santé et Sécurité au travail du secteur agricole et son plan d’action 2015.
Des mesures générales d’hygiène en milieu de travail sont nécessaires. Il y a le respect d’un certain nombre de conditions d’hygiène en ce qui concerne les locaux et les installations sanitaires. Au niveau du service médical, tout employeur doit assurer un service de santé au travail, au profit des travailleurs qu’il emploie. Egalement, faire un examen médical périodique (au moins une fois par an) et transmettre un rapport annuel du service médical par le médecin de l’entreprise.
Créé par décret N°96-206 du 07 mars 1966 relatif au CHSCT, le CHSCT a pour mission d’améliorer les conditions de travail et prévenir la survenue de ces accidents au sein des entreprises. Il est prévu un CHSCT au sein d’une entreprise de plus de 150 employés.
Commentaires


Comment