Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Le libéralisme à visage humain pour l’émergence de la Côte d’Ivoire expliqué à Bouaké
Publié le lundi 20 avril 2015  |  APA
Nouvel
© Abidjan.net par Marc Innoncent
Nouvel an: le Président de la République échange les voeux avec la presse
Lundi 12 Janvier 2015. Abidjan. Palais présidentiel, Plateau. A l`occasion du nouvel an, le Chef de l`Etat SEM. Alassane Ouattara a échangé ses voeux avec les acteurs de la presse et des médias exerçant en Côte d`Ivoire. Photo: Mamadou Diané, conseiller du chef de l’Etat chargé des Affaires juridiques
Comment




Bouaké (Côte d’Ivoire) - Le libéralisme à visage humain pour l’émergence de la Côte d’Ivoire, a été expliqué, dimanche, à Bouaké (379 au Nord d'Abidjan) au cous d’un séminaire de formation intitulé "Cafés du libéralisme du Gbêkê (région de Bouaké)".

Me Mamadou Diané, Conseiller du Chef de l'Etat Alassane Ouattara, chargé des droits de l'homme et des questions humanitaires, panéliste à ce séminaire, a estimé que la Côte d'Ivoire est "engagée sur le chemin de l'émergence", car, a-t-il soutenu, "elle a réussi à obtenir une moyenne de 9.50% de taux de croissance sur trois ans".

Pour Me Diané, "émerger, c'est sortir de l'eau". "Quand on applique cela au pays en développement, c'est-à-dire des pays en situation intermédiaire qui ne sont plus dans la misère et dont le niveau de vie est supérieur à ceux des pays en développement, alors on dit de ces pays qu'ils sont émergeants", a-t-il expliqué.

A ce propos, Mamadou Diané a souligné que pour qu'un pays arrive à l'émergence, il se devait de respecter des "fondamentaux" dont l'assainissement de l'environnement des affaires à travers la sécurité juridique des investisseurs, la formation des cadres et des travailleurs, le renforcement des infrastructures (routes, hôpitaux…).

"C'est ce que la politique du président Alassane Ouattara vise" a-t-il ajouté, estimant à au moins 5% le taux de croissance requis à un pays pour prétendre être émergeant.
"Quand on fait la moyenne sur trois ans du taux de croissance de la Côte d'Ivoire, c'est au minimum 9.50%", a indiqué M. Diané.

Les "Cafés du libéralisme du Gbêkê", ont été organisés par l'Initiative libérale de Côte d'Ivoire (ILCI) autour du thème : "le libéralisme à visage humain pour l'émergence de la Côte d'Ivoire".

CK/ls/APA
Commentaires


Comment