Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Investiture du candidat RHDP: les petits commerçants se tournent les pouces (Reportage)
Publié le samedi 25 avril 2015  |  Abidjan.net
Ambiance
© Abidjan.net par D. Tagro
Ambiance autour du stade Félix Houphouët-Boigny, lors de l`investiture du président Alassane Ouattara
Samedi 25 avril 2015. Abidjan. Ambiance autour du stade Félix Houphouët-Boigny, lors de l`investiture du président Alassane Ouattara en tant que candidat unique du RHDP pour l’élection présidentielle 2015.
Comment




La moisson n’est pas bonne pour les petits commerçants qui ont convergé en grand nombre ce samedi 25 avril au Plateau. C’est la désillusion pour la majorité de ceux là même qui croyaient faire de bonnes affaires dans le cadre de l’investiture au stade Félix Houphouët-Boigny, du président Alassane Ouattara en tant que candidat unique du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) à l’élection présidentielle d’octobre 2015.
‘’Ça ne sort pas, jusqu’à je suis obligée de vendre les polos à 2500 F CFA au lieu de 3000 ou 3500 F’’, confie Martine une vendeuse de polos et de tee-shirt à l’effigie des figures de proue de l’Alliance au pouvoir, les présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié. Elle fait remarquer qu’à l’accoutumée, en pareille circonstance, avec la forte affluence de personnes en ces lieux, elle peut faire écouler 500 à 1000 vêtements. Mais cette fois, regrette-t-elle, c’est à peine la trentaine qui a été achetée. Malgré sa position stratégique, en face de ‘’l’entrée 21’’ du stade comme indiqué sur un kakémono des organisateurs , les choses ne semblent pas bouger pour elle. Même son de cloche chez Donald, vendeur de sandwichs (pain et saucisses), installé devant l’Assemblée nationale du côté des Cours secondaires Protestant . ‘’J’ai acheté 120 pains ce matin mais malgré tout ce monde, on tend vers midi, il me reste 80 pains. Si c’est avant, on peut s’en sortir avec 500 000 F après une telle cérémonie. Mais je ne suis pas sûr de gagner 30 000 F aujourd’hui’’, confie-t-il en montrant son sac à pain encore bien chargé. Et de poursuivre, ‘’Même ma voisine a pris 200 pains et elle n’a pu écouler que 20 baguettes’’. Maimouna vendeuse d’eau en sachet et de limonade se plaint aussi de la mévente. ‘’Comment je vais retourner à la maison avec tous ces bagages?’’, s’interroge-t-elle la mine renfrognée, lorgnant une partie de ses affaires pas encore défaites. ‘’On ne paye pas, on ne paye’’, se lamente-t-elle. Mais la journée n’est pas sombre pour tous les petits commerçants. Quelques uns comme Marthe, vendeuse de pains sucrés (Ndlr: pain ghanéen accompagné de beurre), se frottent les mains. ‘’ Je suis venue avec 300 pains, il reste à peine une vingtaine’’, nous dit avec un large sourire Marthe, installée en face de la cité administrative entre les locaux de la BAD et du MASA, . ‘’Ma sœur viendra me rejoindre tout à l’heure avec d’autres lots de pains’’, se réjouit-elle. Moussa, quant à lui, proposait des lunettes de soleil. A la question de savoir comment se comporte sa marchandise, il répond tout simplement: ‘’ça va bien’’. Avec un visage qui en dit long sur son degré de satisfaction.
Comme quoi l’investiture du candidat RHDP était aussi l’affaire des petits commerçants.

Danielle Tagro
Commentaires


Comment