Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Ecobank: la Haute Cour de justice de Londres suspend les décisions prises en faveur de Tanoh à Lomé et Abidjan
Publié le mercredi 29 avril 2015  |  Jeune Afrique
Tierry
© Abidjan.net
Tierry Tanoh, secrétaire général adjoint de la présidence ivoirienne
Comment




La Haute cour de Justice britannique a intimé à l’ancien dirigeant d’Ecobank de ne pas demander le versement des 13,2 milliards de FCFA (environ 20 millions d’euros) auxquels la banque avait été condamnée à Lomé et Abidjan.

Le contentieux qui oppose Ecobank ‎(ETI) à Thierry Tanoh, son ancien directeur général, licencié en 2014 après une longue crise de gouvernance, a enregistré un nouveau rebondissement. Après avoir été condamné par le tribunal de commerce d’Abidjan et par le tribunal du travail de Lomé, le groupe bancaire panafricain a contrattaqué à Londres devant le tribunal de commerce de la Haute Cour de Justice, en vertu d’une clause figurant dans le contrat de travail par signé l’ex-dirigeant d’Ecobank.

Selon nos informations, le 17 avril, le groupe panafricain a obtenu du juge Peregrine Simon, du Tribunal de commerce de Queen’s Bench, dépendant de la haute Cour de Justice de Londres, une ordonnance intimant à Thierry Tanoh de ne pas prendre de mesures pour reconnaître ou exécuter les versements de dommages et intérêts de 7,5 et 5,7 milliards de FCFA (soit 20 millions d’euros en tout), respectivement décidés à Abidjan et Lomé.
... suite de l'article sur Jeune Afrique

Commentaires


Comment