Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Haute autorité pour la bonne gouvernance: Seydou Diarra prête serment devant la Cour suprême sur fond de scandale dans le milieu sportif
Publié le jeudi 30 avril 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Audience
© Présidence par DR
Audience de prestation de serment du Président de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance
Mercredi 29 avril 2015 . Abidjan . Le Président de la Haute Autorité M. Seydou Elimane DIARRA prête serment en présence du Président de la République, SEM. Alassane OUATTARA au Palais de la Présidence de la République.
Comment




Le président de la Haute autorité pour la bonne gouvernance, Seydou Elimane Diarra, nommé par le Décret n°2015- 178 du 24 mars 2015 signé du Président de la République, a prêté serment devant la Cour des comptes de la Cour suprême, en son audience du mercredi 29 avril 2015 délocalisée à la salle des ‘’Pas perdus’’ du Palais présidentiel. En présence du Président Alassane Ouattara, président du Conseil supérieur de la magistrature, des présidents d’institutions et des membres du gouvernement, Seydou Diarra a prononcé la formule de son serment. Il a juré, la main droite levée de remplir ses fonctions en toute impartialité et conformément à la Constitution. Le président de la Cour suprême, René Aphing Kouassi a donné acte du serment du Premier ministre Seydou Diarra et l’a renvoyé à ses fonctions, au terme des réquisitions de Mme Haddad N’guessan-Zékré, procureure générale près la Cour suprême, qui a rappelé les missions assignées à la Haute autorité pour la bonne gouvernance. Il s’agit entre autres, d’assurer l’Etat de Droit au travers de la séparation des pouvoirs, la transparence au travers de la lutte contre la corruption, les atteintes à la probité, les abus de biens sociaux, les détournements de deniers publics, les trafics d’influence et les conflits d’intérêts. Le président René Aphing Kouassi a, aussi, rappelé au président de la Haute autorité pour la bonne gouvernance que ses fonctions lui confèrent des pouvoirs étendus, dont celui de s’autosaisir sur certaines questions, pour lutter contre la corruption. «La corruption semble être devenue une maladie endémique qui fait l’objet de plusieurs campagnes de sensibilisation. Vous devez rendre viable tous les circuits de la dépense publique et les textes vous confèrent des pouvoirs étendus, allant jusqu’aux poursuites pénales», a indiqué René Aphing Kouassi.

Seydou Diarra n’entend pas se saisir de la question des primes impayées des Eléphants
Pour ses premiers mots après sa prestation de serment, Seydou Diarra a qualifié sa nomination «d’inattendue», d’autant plus que c’est une nouvelle mission qui lui est confiée après ses deux passages à la Primature : «C’est une nouvelle mission et nous allons l’accomplir. C’est une mission dont l’objet est de bannir tout ce qui est néfaste et illicite. Nous allons accomplir cette mission avec beaucoup de sérieux et très rapidement, nous allons mettre en place une procédure pour atteindre nos objectifs». Dans ses prérogatives, comme l’a indiqué le président de la Cour suprême, le président de la Haute autorité pour la bonne gouvernance a la possibilité de s’autosaisir sur certains sujets. Seydou Diarra va-t-il le faire concernant la question des primes impayées des Eléphants ? En réponse à cette préoccupation, Seydou Diarra a dit : «Pas pour ces questions-là !»

Olivier Dion
Commentaires


Comment