Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Santé et sécurité au travail: La CNPS fait l’état des lieux
Publié le jeudi 30 avril 2015  |  Abidjan.net
Santé
© Abidjan.net par Donald (Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration et ne correspond pas forcément avec le contenu de l`article)
Santé et sécurité au travail: La CNPS fait l`état des lieux
Jeudi 30 avril 2015. Abidjan. Double cérémonie de commémoration des Journées africaine et mondiale de la prévention des risques professionnels et de la sécurité au travail, organisée par la CNPS.
Comment




La Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) a organisé du 28 au 30 avril à Abidjan, une cérémonie conjointe de célébration de la 19ème Journée africaine de la prévention des risques professionnels (JAPRP) avec pour thème : ‘’Renforcement des structures de la santé et de la sécurité au travail et des compétences des acteurs’’ et la 13ème Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail (JMSST) sur le thème ‘’Joignez-vous à la construction d’une culture de la prévention en matière de sécurité et de santé au travail’’. Objectif général de ces assises, placées sous la présidence du ministre de l’Emploi, Moussa Dosso, contribuer au renforcement des capacités des structures de la santé et de sécurité au travail, aussi bien des compétences des acteurs par la vulgarisation des normes nationales et internationales en la matière dans tous les secteurs de l’Économie nationale. Ainsi que la promotion d’une culture des risques professionnels, en associant la protection de l’environnement et la productivité. Il était question également, au centre des débats, du renforcement et de l’organisation des services de santé au travail en tenant compte des besoins réels du monde du travail.

Les thématiques de cette commémoration conjointe, selon le ministre Moussa Dosso, ‘’constitue une invite à tous les spécialistes des questions de sécurité et santé au travail, à quelque niveau que se soit, au fait de trouver dans un cadre de concertation tripartite les meilleurs leviers pour assurer la surveillance du milieu du travail et de la santé des travailleurs’’. Car, a-t-il insisté, ‘’promouvoir une culture globale de la prévention relève de la responsabilité de la société dans son ensemble et requiert l’intervention de tous’’.

Dénis Charles Kouassi, Directeur général de la CNPS, a souligné pour sa part, que ces différentes commémorations sont une opportunité pour les acteurs du monde du travail, d’établir chaque année un bilan critique des politiques et actions menées dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail. Il a ajouté que les évolutions rapides des approches et des concepts sur cette problématique rendent urgents les besoins de formation et de diversification des compétences.

Les thèmes abordés revêtent une importance capitale pour l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), représentée à la cérémonie de clôture, par Dr. Coulibaly Adama. Il a indiqué que, selon les statistiques du Bureau international du travail (BIT), ‘’toutes les 15 secondes, 160 travailleurs sont victimes d’un accident de travail; toutes les 15 secondes, un travailleur meurt des suites d’un accident ou d’une maladie lié au travail’’. Il a ajouté que les accidents en rapport avec le travail occasionnent 2,3 millions de décès par an. Pour lui, il faut prendre des mesures urgentes, car ‘’le coût humain de cette adversité quotidienne est énorme’’.

Le Responsable en charge du BIT à Abidjan, Ben Lakp Low a, quant à lui, assuré de l’engagement de son organisation à soutenir toutes les initiatives du gouvernement en matière de prévention des risques professionnels de santé et de sécurité au travail.

Pendant trois jours, un total de 227 participants ont pris part, notamment, à un focus sur les activités nationales et internationales 2013-2014 en rapport avec les thèmes, cinq conférences, une table-ronde et un panel. Ils ont pu relever, au cours de ces échanges, les difficultés qui gangrènent leur environnement professionnel. Ce sont, entre autres, le manque de structures de contrôle, l’absence d’un système de management des risques professionnels cohérent.

Les séminaristes, ont recommandé au termes des assises, parmi nombre de mesures, le renforcement des moyens matériels et infrastructurels, l’institutionnalisation de la formation de la sécurité et santé au travail dès l’école de base et tout au long de la vie professionnelle du travailleur. Ils ont encouragé, en outre, les entreprises, les structures de sécurité et de santé au travail, ainsi que les ministères à s’engager dans une démarche programme de planification, de mise en oeuvre, d’évaluation et d’amélioration continue sur la pluridisciplinarité à tous les niveaux.

Danielle Tagro
Commentaires


Comment