Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire : mise en place d’un observatoire pour des élections sans violences
Publié le vendredi 1 mai 2015  |  Xinhua
Droits
© Abidjan.net par JB
Droits de l`Homme: séance de travail entre la présidente de la CNDHCI et le nouvel expert indépendant de l`ONU en Côte d`Ivoire
Mardi 13 Janvier 2015. Abidjan. La présidente de la la Commission Nationale des Droits de l`Homme de Côte d`Ivoire(CNDHCI), Paulette Badjo a reçu le nouvel expert indépendant de l`ONU sur la situation des droits de l`homme en Côte d`Ivoire, Mohamed Ayat. Photo: Paulette Badjo, présidente de la la Commission Nationale des Droits de l`Homme de Côte d`Ivoire(CNDHCI).
Comment




Un observatoire national pour des élections apaisées a vu le jour en Côte d’Ivoire en prélude au scrutin présidentiel d’octobre, à l’initiative de la Commission nationale des droits de l’homme.

L’observatoire a pour objectif de "veiller au respect et à la promotion des droits de l’homme durant le processus électoral", a indiqué jeudi la présidente de la Commission nationale des droits de l’homme en Côte d’Ivoire, Paulette Badjo.

Le rôle de l’observatoire consistera à "surveiller, documenter les cas présumés de violations des droits de l’homme" et à " interpeller les auteurs, avant, pendant et après les élections", a- t-elle ajouté.

A l’en croire, l’observatoire envisage également de "faire des plaidoyers pour accompagner l’ensemble des actions afin d’améliorer la situation des droits de l’homme" en Côte d’Ivoire.

Pour accomplir sa mission, l’observatoire va être installé dans toutes les régions de Côte d’Ivoire sans "considération partisane et politicienne".

"Pour conjurer le péril lié aux élections, il importe de mener des initiatives en amont avec pour principal objectif l’avènement d’un processus électoral crédible dans un climat apaisé", soutient la présidente de la Commission nationale des droits de l’homme en Côte d’Ivoire.

L’élection présidentielle prévue en octobre doit traduire le retour de la paix en Côte d’Ivoire après les violences post- électorales de 2010-2011 qui ont fait au moins 3 000 morts dans le pays.
Commentaires


Comment