Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Ferkessédougou : des vendeurs de volaille souhaitent un appui de l’État en vue de contrer la pénurie de poulet "bicyclette"
Publié le samedi 2 mai 2015  |  AIP
Comment




Ferkessédougou - Les acteurs de la filière volaille de Ferkessédougou souhaitent que l'Etat ivoirien apporte un appui aux éleveurs locaux de poulets "bicyclette", en vue de mettre fin à la pénurie de volaille constatée depuis le déclenchement de la grippe aviaire au Burkina Faso.
Ils l'ont fait savoir vendredi, lors d'un entretien avec l'AIP au marché de volaille.

"Nous pensons que l'Etat doit concevoir un programme d'appui aux éleveurs traditionnels de volailles dans nos villages. Le poulet +bicyclette+ est la plus grande préférence de nos clients, par rapport au poulet de chair", a suggéré un vendeur de poulets, Yéo Yéfé.

Selon lui, si l'État apporte un appui technique et financier aux éleveurs traditionnels du poulet africain, il n'y aura plus de pénurie
au marché de volaille.

"Il n'y a plus de poulets africains sur le marché. C'est une période de pénurie. On n’en trouve pas suffisamment dans les villages
où nous allons nous approvisionner", a renchéri un autre vendeur, Ouattara Ali.

Face à cette pénurie, les prix des poulets sont passés du simple au double voire au triple. "Cette jeune poule qui coûtait en temps normal 2000 francs, je la vends à 6000 francs CFA maintenant", a confirmé le vendeur Koné Touh.

(AIP)
ti/amak/cmas
Commentaires


Comment