Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Sécurité, injustice sociale, situation du port d’Abidjan, cherté de la vie… au cœur des préoccupations syndicales
Publié le lundi 4 mai 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment




Comme de coutume, les centrales syndicales Humanisme (Soro Mamadou), Unartci (Yves Kodibo), Fesaci (Traoré Dohia), Dignité (Boga Dago) et Ugtci (Joseph Ebagnerin) ont profité de la rencontre du 1er mai pour égrainer leurs doléances et attirer l’attention des autorités sur les problèmes qui touchent le monde du travail. Tous ont été unanimes quant à l’insécurité qui règne au Port autonome d’Abidjan du fait de tristes individus qui y font la pluie et le beau temps, en ayant droit de faire travailler ou non des dockers. Le chef de l’Etat, a donné instruction afin que les ministres en charge de la question, lui fassent un retour détaillé de la situation. Ces centrales ont dénoncé la cherté des loyers qui reste un frein au droit à la propriété pour les travailleurs. M. Boga Dago (Dignité) a, quant à lui, exigé que les ex-combattants en armes, dont le nombre est encore pléthorique, soient démobilisés et désarmés, afin qu’ils ne fassent pas peser un danger sur les futures élections à venir. Le chef de l’Etat, à ce sujet, a annoncé que depuis son appel de Tiassalé pour leur prise en charge totale par l’ADDDR, 2.000 ex-combattants sur les 4.000 concernés ont déjà été intégrés en moins d’une semaine au programme de l’ADDDR. « Ils sont sur des sites de resocialisation pour être formés. La cherté de la vie a été évoquée par ces centrales qui ont indiqué que les produits de premières nécessités continuaient de subir une inflation à la hausse, et qu’il devenait de plus en plus difficile pour eux de nourrir correctement leur famille. Il s’agit là d’une préoccupation des autorités. Et le Président a indiqué que dans une économie aussi libérale que la notre, il était important de faire jouer fortement la concurrence, afin de faire baisser les prix des denrées. L’attractivité du pays le permet et d’ici quelques mois, l’implantation de plusieurs entreprises va faire baisser de manière visible le prix des denrées de première nécessité.
OG
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3382 du 30/4/2015

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment